Plusieurs élus du Val-d’Oise en appellent ce mercredi 9 octobre à Christophe Castaner. Ils réclament l’interdiction d’une manifestation prévue demain à Gonesse en soutien à Michaël Harpon, l’auteur de l’attaque au couteau de la préfecture de Police de Paris. 

Jacqueline Eustache-Brinio est sénatrice Les Républicains : “L’organisateur c’est monstrueux les propos qu’il tient. Mais l’organisateur, si l’État le fait taire, il va retourner dans sa maison”. “Alors j’ai appelé le directeur du cabinet du préfet du Val-d’Oise, en lui demandant si on allait l’interdire ? Ce n’est pas possible de laisser faire une chose pareille”, explique-t-elle. Et la réponse qu’elle obtient est “qu’il n’était techniquement pas possible d’interdire”. 

“Je suis scandalisée. On a un président qui nous a dit [mardi] qu’il fallait être unis tous ensemble pour lutter contre cette islam radical”, rappelle la sénatrice. “Si l’État n’est pas capable d’interdire ce genre de provocation. Je me dis que l’on est mal parti”, déplore-t-elle. 

“Le rassemblement va être interdit”

Prévu jeudi 10 octobre devant l’hôtel de ville de Gonesse, le rassemblement de soutien à Mickaël Harpon “va être interdit”, a fait savoir mercredi matin Christophe Castaner sur Twitter. 

À écouter également dans ce journal

Passe d’armes – Christophe Castaner a assuré passer plus de temps à écouter les familles de victimes qu’Éric Ciotti sur les plateaux télé, alors qu’il est entendu ce mardi 8 octobre au soir par la commission des lois de l’Assemblée nationale.

Grenoble – Le chirurgien, suspendu 18 mois pour des opérations “manquées” sur des patients, attaque ses victimes pour “diffamation”.

La rédaction vous recommande

Lire la suite

Advertisements

Leave a Reply