Advertisements

Les entrepôts d’Amazon encore fermés jusqu’à mercredi

Spread the love
Les entrepôts d'Amazon encore fermés jusqu'à mercredi

Initialement prévu cinq jours, l’arrêt de l’activité des centres d’Amazon en France durera finalement un peu plus longtemps. Amazon a annoncé dimanche que ses centres de distribution resteront fermés jusqu’au 22 avril au moins en France.

Dans un contexte tendu avec les syndicats, le tribunal de Nanterre avait ordonné mardi dernier la révision des consignes de sécurité mises en place au sein d’Amazon face au Covid-19. Amazon avait pris la décision de fermer temporairement ses centres le temps de procéder à une évaluation des risques professionnels exigées par la justice française. Dans le même temps, le tribunal avait demandé à Amazon de limiter son commerce en ligne aux produits de première nécessité, à savoir d’alimentation, d’hygiène et de santé.

« Nous attendons avec intérêt que notre appel soit entendu mardi 21 avril » a déclaré Amazon, ajoutant que ses employés allaient devoir « continuer à rester chez eux cette semaine(jusqu’au mercredi 22 avril inclus). »

Amazon a précisé que les 10 000 salariés, dont un tiers d’intérimaires, qui travaillent dans ces six entrepôts, conserveront la totalité de leurs salaires. Mais certains s’inquiètent. Des salariés du site de Lauwin-Planque d’Amazon en France ont lancé une pétition pour réclamer la réouverture des entrepôts, qui a déjà récolté plus de 14 800 signatures. Les signataires, qui n’ont « à aucun moment » été sollicités par les syndicats, considèrent que « cette injustice pèse sur nos clients et nos emplois. »

publicité

Amazon peut s’appuyer sur son réseau européen

Pour garantir la livraison des produits vendus, Amazon dit « travailler activement pour réduire l’impact que cette décision pourrait avoir sur les TPE et PME françaises qui s’appuient sur nos centres de distribution pour livrer les produits ». La firme indique « continuer à servir (ses) clients en France au travers des entreprises indépendantes qui vendent sur Amazon, et grâce à la solidité de notre réseau de distribution mondial ».

« Nous acons contacté les responsables d’Amazon France pour en savoir plus sur la situation » expliquait vendredi dernier un important acteur de l’écosystème de l’e-commerce en France. « Il s’agit surtout d’une opération de communication de leur part. Ils nous ont dit que les commandes pour le marché français passaient désormais par les entrepôts européens et que les vendeurs tiers n’étaient pas concernés par cette mesure. Nous continuons à faire des affaires avec eux, il n’y a pas de problème. »

Advertisements

Leave a Reply