Les discothèques autorisées à rouvrir le 9 juillet, les concerts debout dès le 30 juin – Le Parisien

Spread the love

Les professionnels de la nuit peuvent souffler. Après une réunion à l’Élysée, ce lundi matin, avec les représentants du secteur du monde de la nuit, Emmanuel Macron, le président de la République a tranché et décidé de la réouverture des discothèques — fermées depuis 15 mois — le 9 juillet. Les concerts debout pourront, eux, reprendre dès le 30 juin.

Contrairement aux craintes, le protocole sanitaire sera allégé. Seules les personnes pouvant « produire un pass sanitaire » auront accès aux établissements qui accueillent au minimum 50 personnes pour les discothèques, et 1 000 pour les concerts debout. « Cela ne veut pas dire un passeport vaccinal », a toutefois rassuré la ministre de la Culture, Roselyne Bachelot, à l’issue de la réunion.

Il faudra, avec l’application Tous Anti Covid, démontrer que l’on est soit vacciné (deux injections), soit que l’on a un test PCR ou antigénique négatif. « Les professionnels, en cas de grande affluence, auront la possibilité d’installer des barnums, à l’entrée, pour réaliser des tests antigéniques rapides », a précisé Alain Griset, ministre délégué aux PME. Même chose pour les organisateurs de spectacles. C’était une requête de l’ensemble de l’ensemble des professionnels.

Le masque ne sera «pas obligatoire»

À l’intérieur, la jauge est fixée à 75 %, pour les discothèques et les salles de concerts. En extérieur, elle sera de 100 %. Le masque, lui, sera recommandé mais « pas obligatoire ». Jusqu’à la fin des contraintes sanitaires, les aides seront maintenues. « Il a été l’un des secteurs les plus soutenus avec le fonds de solidarité, nous continuerons d’accompagner les professionnels », a martelé Alain Griset. Ce protocole sera maintenu jusqu’à « fin août ». « Un point sera fait à la mi-septembre pour l’ajuster, le renforcer ou le desserrer », précise-t-on à l’Élysée.

VIDÉO. « Ça fait 14 mois sans salaire ! » : le coup de gueule d’un patron de discothèque désespéré

Des patrons de discothèque soulagés mais prudents

Jean-Christophe Bruon, patron du Point Bar à Deauville (Calvados), pousse un grand « ouf de soulagement ». « Nous sommes très, très, très contents ! C’est beaucoup plus positif que les premières pistes qui nous avaient été présentées, se félicite l’ex-patron de la célèbre discothèque Les Planches. Après quinze mois de fermeture, il va enfin y avoir une vraie fête, une vraie joie de revenir en boîte de nuit. Si on nous avait dit cela, il y a deux mois, on aurait signé tout de suite. »

Son confrère Nicolas Guihot, directeur du Space à Val-André (Côtes-d’Armor), se dit « satisfait », mais reste prudent sur sa capacité à rouvrir. « C’est une bonne nouvelle, tardive. Maintenant, nous devons monter une équipe en saisonnier, cela va déterminer notre réouverture, souligne-t-il. Elle sera conditionnée aussi aux travaux de ventilation que nous aurons à réaliser… En espérant qu’ils soient terminés le 9 juillet. Sinon, je resterai fermé jusqu’à la fin de la période sanitaire. »

Leave a Reply