Les deux scénarios du Conseil scientifique à court et moyen terme pour la levée du passe sanitaire – Le Figaro

Spread the love

Dans son dernier avis, l’organisation consultative préconise soit «une sortie rapide voire immédiate» du passe sanitaire, soit un arrêt entre le 15 novembre et la fin de l’année.

À la sortie du dernier conseil sanitaire de Défense, ce jeudi 7 octobre, Gabriel Attal était catégorique : une adaptation du passe sanitaire n’est pas envisagée avant le 15 novembre. «Dès que ce sera possible, nous allégerons les mesures. Le Conseil scientifique a rendu son avis. Il nous appelle à une certaine prudence avec l’approche de la période hivernale», a justifié le porte-parole. L’organisation consultative a en effet rendu publiques jeudi ses dernières préconisations. Deux scénarios se dessinent quant au passe sanitaire : une «sortie rapide voire immédiate» ou une «sortie différée» entre le 15 novembre et la fin de l’année 2021.

  • Scénario 1 : un arrêt du passe sanitaire dans les deux ou trois prochaines semaines

Cette préconisation implique que «la circulation virale reste basse et en diminution», précise d’emblée le Conseil scientifique. Dans ces conditions, l’arrêt du passe sanitaire pourrait être «global ou limité à certains lieux dans lesquels les risques de contamination semblent faibles». Il pourrait en revanche être maintenu dans les lieux à risque, comme les bars, les concerts, les discothèques ou les restaurants en intérieur.

Les scientifiques font valoir plusieurs arguments pour justifier une levée rapide. D’abord, «l’efficacité limitée du passe sanitaire comme mesure de protection». Elle permettrait également d’«éviter la banalisation du passe sanitaire et des mesures de contrôles associées» et de «répondre à un certain nombre d’interrogations sociétales/démocratiques relatives à l’utilisation du passe sanitaire tout en faisant confiance aux citoyens».

À VOIR AUSSI – Le gouvernement ne prévoit pas d’allègement du passe sanitaire «avant le 15 novembre», déclare Gabriel Attal

  • Scénario 2 : préparer une sortie du passe sanitaire dans des conditions sécurisées

Le Conseil scientifique préconise ici d’envisager une sortie entre le 15 novembre et la fin de l’année 2021. Il s’agit d’une «phase d’attente, pour préparer une sortie du passe sanitaire dans des conditions sécurisées, permettant de limiter le risque et le cas échéant l’ampleur d’une nouvelle vague en décembre-janvier», justifie l’organisme.

Plusieurs arguments étayent cette option. D’abord, «consolider la baisse observée de l’incidence dans les prochaines semaines» et «vérifier l’absence d’effet de la rentrée scolaire, universitaire et professionnelle». Ensuite, compléter la vaccination des plus vulnérables et favoriser le rappel avec une troisième dose, tout en vérifiant que «la baisse observée de la protection des vaccins contre l’infection en fonction du temps se stabilise». Enfin, «bénéficier de l’adhésion d’une large partie de la population au passe sanitaire».

L’inconnue de la saison hivernale

Comme l’a précisé Gabriel Attal, le gouvernement semble s’être engagé pour l’heure dans le second scénario, considéré par le Conseil scientifique comme une solution de «prudence active». Pour deux raisons apparentes : cette phase de préparation permettra la poursuite de la vaccination des personnes les plus âgées, mais également de mieux analyser l’impact du refroidissement climatique à l’automne. En effet, l’organisation consultative s’inquiète que la situation épidémiologique favorable, la levée des restrictions sur les transports internationaux et la réduction de l’utilisation de l’utilisation des mesures barrières permettent la réapparition des infections respiratoires de l’automne et de l’hiver, comme la grippe et le virus respiratoire syncytial (VRS).

À VOIR AUSSI – Covid-19: un risque de reprise ? «Oui, l’hiver, l’automne, ça va être un problème», prévient Gilbert Deray

Leave a Reply