Les Apple Watch et les Fitbit peuvent suivre les effets longs du Covid

Spread the love

On savait déjà que l’Apple Watch pouvait servir comme outil de diagnostic au Covid-19. Une étude relevée par le New York Times indique aujourd’hui que les montres connectées peuvent aussi être utile pour suivre les symptômes à long terme.

L’étude Digital Engagement and Tracking for Early Control and Treatment (DETECT) a été menée par des scientifiques californiens du 25 mars 2020 au 24 janvier 2021 sur plus de 37 000 personnes. Celles-ci ont accepté de partager les données de santé enregistrées par leurs montres avec les scientifiques. Grâce à une application spéciale, ils ont aussi noté leurs symptômes et les résultats de leurs tests Covid.

Dès octobre, les chercheurs notaient que ces données (couplées à une déclaration de symptômes) permettaient de détecter plus précisément les cas de Covid-19 qu’avec une simple analyse de symptômes. Aujourd’hui, nous apprenons qu’elles permettent aussi de mieux comprendre les symptômes persistants. Ceux-ci sont divers et varient selon les patients, mais on retrouve généralement de la fatigue, des troubles cardiothoraciques, des troubles de l’odorat ou encore digestif. Ils peuvent évoluer de façon fluctuante sur plusieurs semaines ou plusieurs mois.

Une enquête a été menée sur 875 patients équipés de montres Fitbit. Les scientifiques ont observé qu’environ 9 jours après que les participants atteints du Covid ont commencé à déclarer des symptômes, leur rythme cardiaque chutait. Après cette baisse, leur rythme cardiaque est remonté et est resté plus élevé qu’habituellement pendant des mois. Il a fallu 79 jours en moyenne avant que leur rythme cardiaque au repos ne redevienne normal. Les recherches ont également montré qu’un petit nombre de malades avait son rythme cardiaque augmenté de 5 battements par minutes par rapport à la normale pendant une durée moyenne de 133 jours après infection.

Cette étude met en évidence le fait que les montres connectées (autant Fitbit qu’Apple Watch) peuvent contribuer au suivi de la maladie en se basant sur les capteurs cardiaques. Plusieurs études ont déjà été faites sur l’utilité des montres connectées dans la lutte contre le Covid-19. Le Dr Hirten, un gastro-entérologue et expert en wearables explique que « la combinaison de ce type de techniques avec d’autres études portant sur la question des symptômes à long terme pourrait permettre un bel aperçu objectif de ce qui se passe chez les gens. »

Leave a Reply