Les ados bientôt vaccinés contre le Covid-19 : quatre questions pour y voir plus clair – LaDepeche.fr

Spread the love

l’essentiel Le conseil de défense sanitaire de ce mercredi abordait la question de la vaccination des adolescents contre le Covid-19. La Dépêche du Midi fait le point sur la sécurité et l’efficacité du vaccin sur cette cible.

La vaccination contre le Covid-19 sera élargie aux adolescents âgés de 12 à 18 ans, le 15 juin prochain en France. Déjà mise en place aux Etats-Unis, approuvée par l’Agence européenne des médicaments, elle pose de nombreuses questions. Avec l’expertise de Romain Basmaci, secrétaire général de la Société Française de Pédiatrie, la Dépêche du Midi revient sur les interrogations qui entourent la vaccination des adolescents.

La vaccination des adolescents contre le Covid-19 est-elle nécessaire ?

Les épidémiologistes s’accordent à dire que la vaccination des adolescents est légitime, car ces derniers participent à la dissémination du virus dans le pays, même si “cette dissémination est moins importante que celle des adultes”, décrit Romain Basmaci. Des études récentes montrent que la majorité des enfants se transmettent le virus en dehors du milieu scolaire et que le fait d’avoir un adolescent à la maison augmente le risque pour un adulte de contracter le Covid-19.

A lire aussi : Vaccination : comment convaincre les jeunes réfractaires ? Voici 4 idées reçues et les arguments à leur opposer

À titre individuel, la vaccination des adolescents leur permettrait de retrouver une vie sociale “plus normale” : “L’impact du Covid chez l’enfant et les adolescents reste davantage lié aux mesures de restriction associées qu’au virus lui-même”, affirme le secrétaire général, et pour cause : le virus reste moins dangereux pour les populations les plus jeunes.

La vaccination des adolescents est-elle efficace ?

Sur cette question, tout dépend forcément du vaccin utilisé. En phase de test, les laboratoires Pfizer / BioNTech ont mis en avant une efficacité de l’ordre de 100% pour les adolescents de 12 à 15 ans. De son côté, la société de biotechnologie américaine Moderna a assuré la semaine dernière que son vaccin s’était révélé “hautement efficace pour prévenir le Covid-19 chez les adolescents” après ses phases d”essais cliniques. “Les scientifiques ne disposent pour l’heure que des éléments de pharmacovigilance et d’efficacité résultant de la vaccination de plusieurs milliers de mineurs aux États-Unis”, évoque la Société Française de Pédiatrie.

A lire aussi : Haute-Garonne : pour le docteur Jérôme Marty, “il y a une forte demande de vaccination surtout chez les jeunes”

“Après deux doses, aucun cas de Covid-19 n’a été observé dans le groupe vacciné (…) contre quatre cas dans le groupe placebo, résultant en une efficacité du vaccin de 100 % 14 jours après la seconde dose”, a affirmé Moderna. Ces deux vaccins sont les seuls à employer la technologie à ARN messager. Les vaccins à adénovirus ne sont pas recommandés pour les personnes de moins de 55 ans. 

La vaccination est-elle dangereuse pour les adolescents ?

Une attention toute particulière est portée à certaines « myocardites », des inflammations du muscle cardiaque chez les plus jeunes après vaccination : “Il faut que l’on soit vigilant car l’enfant ne se comporte pas comme les adultes vis-à-vis de ce virus”, évoque Romain Basmaci. Reste que la grande majorité des enfants qui ont fait l’objet d’une myocardite suite à une vaccination “ont une évolution de leur état de santé favorable.”

Après vaccination, y a-t-il d’autres effets secondaires particuliers chez les adolescents ?

Comme dans le cas d’une infection au Covid-19, un adolescent n’a pas la même réponse immunitaire qu’un adulte lorsqu’il se fait vacciner. Ces derniers font l’objet d’effets secondaires (fièvre, douleurs, céphalées, maux de tête) “plus marqués que chez les adultes, des douleurs un peu plus poussées ou prolongées”. Pas d’inquiétude cependant : selon Romain Basmaci, ces effets secondaires s’estompent en général entre un et trois jours après l’injection du vaccin.

Leave a Reply