Advertisements

L’épidémie de coronavirus fait plus de 560 morts en Chine – Le Monde

Spread the love
Un médecin de Wuhan montre un tube dans  lequel se trouve un prélèvement effectué sur une personne suspectée d’être porteuse du coronavirus, le 4 février.

Un médecin de Wuhan montre un tube dans  lequel se trouve un prélèvement effectué sur une personne suspectée d’être porteuse du coronavirus, le 4 février. STR / AFP

Le bilan de l’épidémie provoquée par le nouveau coronavirus en Chine continentale a atteint 563 morts, après l’annonce, jeudi 6 février, de plus de 73 nouveaux décès. Le point sur les derniers développements.

  • Plus de 70 nouveaux décès en 24 heures

L’épidémie de coronavirus a fait 563 morts en Chine continentale depuis qu’elle s’y est déclarée, ont annoncé, jeudi, les autorités sanitaires chinoises, qui ont rapporté 73 décès supplémentaires liés au virus au cours de la seule journée de mercredi, dont 70 dans la province du Hubei.

Dans un communiqué, la Commission nationale de la santé a déclaré que 3 694 cas de contamination supplémentaires ont été recensés au soir du 5 février, portant à 28 018 le nombre total de patients dans le pays.

  • A Wuhan, insuffisance de moyens

Près de 3 000 de ces contaminations ont été recensées dans la seule province du Hubei, épicentre de l’épidémie, et en particulier à Wuhan, la principale ville.

Un responsable local, Hu Lishan, a prévenu mercredi que malgré la construction d’un nouvel hôpital et la conversion de bâtiments publics en établissements de soin, il y avait toujours une pénurie « grave » de lits pour accueillir les milliers de patients.

Manquent aussi des « équipements et matériels » médicaux, a-t-il expliqué devant des journalistes, ajoutant que l’administration cherchait à transformer des hôtels et des écoles de Wuhan en centres de santé.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Coronavirus : le pouvoir chinois sur la défensive
  • Vingt cas déclarés sur un paquebot au large du Japon
Le paquebot de croisière Diamond Princess, en quarantaine au large du port de Yokohama, le 4 février.

Le paquebot de croisière Diamond Princess, en quarantaine au large du port de Yokohama, le 4 février. BEHROUZ MEHRI / AFP

Le nombre de cas déclarés de coronavirus à bord d’un paquebot maintenu en quarantaine au large de Yokohama, au Japon, a doublé jeudi, à vingt, ont indiqué les autorités sanitaires du pays. Les médecins ont testé 273 personnes parmi les 3 700 qui se trouvent à bord du navire, après que la maladie eut été détectée chez un homme qui était descendu de ce même paquebot lors d’une escale à Hongkong en janvier.

Le Diamond Princess, qui avait jeté l’ancre au large de Yokohama lundi soir, a été autorisé, jeudi, à venir à quai afin de se ravitailler et de débarquer ses passagers malades. L’opération a donné lieu à de fortes mesures de précaution, les responsables accueillant ces patients vêtus de combinaisons les protégeant entièrement, masque sur la bouche et casque compris. Les passagers qui sont descendus l’ont fait par une passerelle recouverte d’une toile blanche, si bien que les journalistes n’ont pas pu les photographier ou les filmer.

Des passagers, informés qu’ils devraient peut-être rester à bord quatorze jours même si leur test s’est révélé négatif, se sont montrés à leur balcon, certains saluant les caméras, tandis que d’autres prenaient des photos.

Advertisements

Leave a Reply