L’emblématique patron de Twitter Jack Dorsey sur le départ

Spread the love
L’emblématique patron de Twitter Jack Dorsey sur le départ

Après avoir écrit une ultime lettre d’amour à son réseau social Twitter, son emblématique PDG Jack Dorsey s’apprêterait à céder les rênes de la société qu’il a confondé en 2006. Selon la chaîne américaine CNBC, le dirigeant devrait quitter la tête de la plateforme alors que Twitter a accéléré le rythme de ses innovations en 2021 pour concurrencer ses rivaux Facebook et TikTok.

Si le cap fixé par la direction de Twitter s’élève à 315 millions d’utilisateurs « monétisables » d’ici à 2023, le réseau social n’en comptait en début d’année que 199 millions. De quoi exposer Jack Dorsey, par ailleurs président de la société de paiement en ligne Square, à une éviction ? Si ce dernier n’a pas officialisé son départ, celui-ci est semble-t-il bien accueilli par les marchés : les actions de la plateforme de microblogging ont bondi de 9 % après cette annonce, tandis que celles de Square ont augmenté de 3 %.

Au début de l’année dernière, Jack Dorsey avait déjà dû faire face à des appels du fond Elliott Management Corp pour se retirer. Le fonds spéculatif critiquait notamment Jack Dorsey pour son manque présumé d’implication alors que ce dernier a conservé les rênes de Square. Le dirigeant avait repoussé cette offensive en accordant des sièges au conseil d’administration de Twitter au fond d’investissement. Rappelons qu’en 2008, Jack Dorsey avait également été démis de ses fonctions sur pression du conseil d’administration du réseau social, avant d’y revenir en 2015.

publicité

Trouver l’équilibre

Au début du mois, le réseau social, qui lutte de longue date pour se trouver un modèle économique viable, avait présenté une version premium de sa plateforme basé sur l’abonnement. Celui-ci comprend une extension de sa nouvelle plateforme d’abonnement donnant aux utilisateurs payants l’accès à une série de fonctionnalités : aucune publicité pour les articles consultés sur le site, des pages et des flux personnalisables, un outil “Annuler un Tweet” qui dure 60 secondes, et plus encore.

Baptisé “Twitter Blue”, ce nouvel abonnement est d’ores et déjà disponible pour les utilisateurs des Etats-Unis et de la Nouvelle-Zélande qui accèdent à la plateforme via des appareils iOS et Android ainsi que sur le web. L’offre est commercialisée à 2,99 dollars par mois et a déjà été déployée en juin pour les utilisateurs en Australie et au Canada.

A l’heure actuelle, Twitter tire l’essentiel de ses revenus de la publicité. Pour autant, le réseau social a été confronté à une pression croissante de Wall Street au fil des ans pour trouver des sources de revenus supplémentaires. Au troisième trimestre, les revenus publicitaires de Twitter ont grimpé de 41 % d’une année sur l’autre pour atteindre 1,14 milliard de dollars. Pendant des années, Twitter a exploré une variété d’options destinées à aider l’entreprise à élargir sa base d’utilisateurs et à augmenter ses revenus.

La direction de Twitter a récemment indiqué vouloir « doubler la vitesse de son développement d’ici à la fin de 2023, ce qui signifie doubler le nombre de fonctionnalités livrées par employé qui génèrent directement du mDAU [utilisation active quotidienne monétisable] ou des revenus ». L’objectif de Twitter est d’atteindre au moins 315 millions de mDAU au quatrième trimestre 2023, ce qui représente un taux de croissance annuel composé d’environ 20 % par rapport à la base de 152 millions de mDAU déclarée au quatrième trimestre 2019. L’entreprise veut au moins doubler le revenu annuel total, de 3,7 milliards de dollars en 2020 à 7,5 milliards de dollars ou plus en 2023.

Leave a Reply