Le Xbox Game Pass gratuit ? D’accord, mais à une condition

Microsoft réfléchit à une nouvelle manière de proposer son Xbox Game Pass, catalogue de jeux accessible moyennant un abonnement mensuel. Cette fois-ci, ce serait gratuit, avec un “mais” bien entendu.

Xbox Game Pass gratuit
Crédits : Microsoft

Tim Stuart, directeur financier de Xbox, n’est décidément par à court d’idées quand il s’agit d’imaginer comment Microsoft pourrait diffuser son Xbox Game Pass au plus grand nombre. Le catalogue de jeux vidéo est pour le moment accessible en ligne moyennant le versement d’une dizaine d’euros environ, plus si vous prenez la formule Ultimate. Valable pour un mois, l’abonnement vous permet de profiter de centaines de titres sur à peu près tous les supports : Xbox Series X et Series S, navigateurs Internet et donc smartphone ou tablette Android et iOS.

Pendant une rencontre avec les investisseurs, Tim Stuart avançait que le Game Pass pourrait bien débarquer sur PlayStation 5 ou Nintendo Switch. Malheureusement, Phil Spencer, PDG de Xbox, a rapidement calmé les ardeurs de son directeur financier en annonçant qu’aucun plan n’était dans les tuyaux à ce sujet. Qu’à cela ne tienne. Toujours lors de la même réunion, Stuart a remis sur le tapis une idée qui ne date pas d’hier : proposer le Xbox Game Pass gratuitement, à condition de regarder des publicités impossibles à passer.

Microsoft pourrait proposer le Xbox Game Pass gratuit sous conditions

En décembre 2022, Microsoft lançait un sondage pour demander si les joueurs seraient prêts à voir des pubs en échange d’un accès moins cher au Xbox Game Pass. L’idée est ici sensiblement la même, la gratuité totale en plus. C’est cohérent avec les lignes de code découvertes récemment par un chercheur en sécurité dans le système d’exploitation de la Xbox. Elles parlent d’utiliser le Game Pass sur la base de “temps gagné”, par tranche de 15 minutes. Visionner des réclames serait le seul prix à payer.

Lire aussi – Xbox Game Pass : vous saurez bientôt à l’avance si certains jeux sont voués à quitter le service

Dans tous les cas, il est très peu probable qu’une telle offre voit le jour en Europe, ni même aux États-Unis. Tim Stuart semble avoir des marchés différents en tête : “pour des modèles comme l’Afrique, l’Inde, l’Asie du Sud-Est, peut-être des pays qui ne sont pas axés console, vous pouvez dire : « Hé, voulez-vous regarder 30 secondes d’une publicité, puis bénéficier de deux heures de jeu en streaming ?”. Un procédé qui n’est pas sans rappeler celui des plateformes de streaming comme Netflix ou Disney+.

Source : Windows Central

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *