Advertisements

Le Vietnam, futur atelier de production des AirPods

Spread the love

Il y a quelque chance pour que beaucoup d’entre vous aient trouvé, sous le sapin, une paire d’AirPods. Les écouteurs sans fil d’Apple ont manifestement été très nombreux dans la hotte du Père Noël, ce qui n’est pas sans poser des soucis chez les sous-traitants du constructeur de Cupertino. Selon The Information, les fournisseurs chinois Luxshare Precision et Goertek — qui livrent des composants pour les AirPods — cherchent à lever des fonds auprès des banques pour augmenter leurs capacités de production au Vietnam.

Et ces entreprises ont de gros besoins : on parle en effet de plusieurs centaines de millions de dollars, ce qui leur permettra de délocaliser une partie de leur production en dehors de Chine. Un mouvement qui remonte à plusieurs mois, puisqu’en juillet un bruit de couloir annonçait un premier test de production des écouteurs au Vietnam (lire : AirPods : Apple expérimenterait la délocalisation de la production au Vietnam).

Le pays est une alternative « naturelle » pour les groupes chinois : le transport des pièces et des composants est relativement aisé, et surtout le coût de la main d’œuvre est y trois ou quatre fois moins élevé qu’en Chine… Le Vietnam est en passe de piquer au grand voisin son statut d’« atelier du monde » : Samsung et Google font déjà produire plusieurs de leurs produits dans le pays.

De plus, les tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine, les tarifs douaniers qui en découlent ainsi que les rodomontades régulières de Donald Trump envers les groupes américains qui font produire dans l’Empire du Milieu poussent les entreprises à expérimenter l’assemblage de leurs appareils dans d’autres contrées. Et ce, même si Washington et Pékin ont fini par s’entendre sur un premier accord commercial : rien ne dit que le président américain ne viendra pas tout remettre en cause suite à un coup de tête.

Advertisements

Leave a Reply