Le service de messagerie Signal est bloqué en Chine

Spread the love

Elle faisait figure d’exception en Chine, où de nombreuses platefomes étrangères sont bloquées. L’application de messagerie Signal ne fonctionne plus depuis aujourd’hui dans le pays. Rien n’a été officialisé, mais plusieurs journalistes présents sur place ont tenté d’envoyer des messages et aucun n’est arrivé à destination.

Comme le rappellent nos confrères de CNBC, le service est chiffré de bout en bout, ce qui signifie que les autorités ne sont pas en capacité d’espionner les échanges. Cette mesure viendrait donc confirmer la censure croissante d’Internet par le régime communiste. Pour l’heure, il existe toutefois une parade pour ceux qui veulent continuer à utiliser Signal. Il semble en effet que l’app fonctionne toujours en utilisant un VPN.

La censure des plateformes étrangères est monnaie courante en Chine

TechCrunch a aussi pu constater que Signal est toujours disponible au téléchargement sur l’App Store chinois ce matin. En clair, le gouvernement n’a pas encore transmis à Apple une demande de suppression de l’application. Le service de messagerie connaît un succès modeste mais croissant dans sur place et il a été à ce jour téléchargé près de 510 000 fois.

Il faut aussi noter que la Chine a créé une large système de surveillance d’internet qui a notamment entraîné l’interdiction des applications de Facebook et de Google. Passés en maître dans l’art de lutter contre la censure, certains internautes chinois se sont aussi rués en masse sur le nouveau réseau social Clubhouse.

Pour rappel, Signal a connu une popularité croissante en janvier dernier suite à une polémique sur la confidentialité qui a touché son rival WhatsApp. L’afflux d’utilisateurs a été si énorme que l’app a même dû déplorer quelques bugs, avec certains messages qui n’arrivaient pas à destination. Le service est aussi en proie à quelques discussions animées en interne. Certains employés auraient ainsi fait part de leur inquiétude sur l’absence de mesures suffisantes de modération face à l’arrivée d’extrémistes tels que les Proud Boys habitués des débordements.

Leave a Reply