Le service de diffusion par satellite Starlink sera opérationnel d’ici septembre

Spread the love
Le service de diffusion par satellite Starlink sera opérationnel d'ici septembre

La présidente et directrice de l’exploitation de SpaceX, Gwynne Shotwell, a révélé que le satellite Starlink à large bande en orbite basse pourrait être opérationnel aux alentours de septembre.

« Nous avons déployé avec succès environ 1 800 satellites, et une fois que tous ces satellites auront atteint leur orbite opérationnelle, nous aurons une couverture mondiale continue, ce qui devrait se faire vers le mois de septembre », a déclaré Gwynne Shotwell, dans le cadre du sommet virtuel Macquarie Technology Summit.

Mais la société doit encore obtenir l’approbation réglementaire de chaque pays pour pouvoir fournir des services de télécommunications, a-t-elle ajouté. Pour rappel, l’Arcep a autorisé au mois de février le sevice d’internet satellitaire Starlink à se lancer en France, là où l’opérateur dispose déjà de trois satellites de base.

publicité

Des services disponibles en bêta dans 11 pays

Le lancement se fera après la mise en place de services bêta dans 11 pays différents. « Nous avons presque 100 000 utilisateurs. Un demi-million de personnes veulent être des utilisateurs, mais il faut que la situation de la pièce électronique se stabilise pour que nous puissions réellement construire les terminaux d’utilisateurs pour les personnes qui veulent le service », a déclaré Gwynne Shotwell.

Un utilisateur de la version bêta de Starlink en Arizona, aux États-Unis, a déclaré que le service a été perdu après que la parabole a signalé une surchauffe. L’utilisateur s’est rendu sur Reddit pour montrer que l’application Starlink affichait un message d’erreur indiquant que l’antenne avait « surchauffé » et que « Starlink se reconnectera après avoir refroidi ». L’utilisateur a indiqué qu’il avait été informé que la parabole s’arrêterait à 122 degrés Celsius. Un autre utilisateur avait déjà signalé un problème similaire sur Reddit.

SpaceX a obtenu 885 millions de dollars de subventions de la Commission fédérale des communications des États-Unis en décembre dernier pour offrir son service haut débit par satellite aux habitants de 35 États américains.

Starship

Ce n’est pas seulement le lancement de Starlink qui enthousiasme Gwynne Shotwell. L’exploitation de la fusée Starship est une autre raison de se réjouir, a-t-elle déclaré, qu’il s’agisse de transporter des personnes sur la lune ou sur Mars, ou d’utiliser la fusée comme solution pour les voyages longue distance sur Terre.

« Le véhicule suborbital lui-même peut faire la moitié du tour du monde en 40 minutes… vous savez, vous pourriez faire un voyage long-courrier de l’Australie au centre du Texas en probablement deux heures et demie, deux heures, ce qui vous permettrait d’aller à une réunion… d’écouter des moteurs se mettre en marche… et de rentrer à temps pour dîner avec votre famille », a-t-elle déclaré.

La présidente estime que les voyages dans l’espace « semblent être le bon moment ». « Nous sommes allés sur la lune dans les années 60 et 70, puis nous avons cessé d’y aller, alors il est temps d’aller vers le prochain corps céleste, qui sera, je crois, la Lune, avec des gens, et ensuite Mars sera la prochaine planète la plus proche où il sera possible de survivre », a-t-elle déclaré.

Tout en reconnaissant que le voyage vers Mars serait un « bond extraordinaire pour l’humanité », Gwynne Shotwell a déclaré que ce qu’elle attendait le plus, c’était de voir les voyages spatiaux aller au-delà de Mars. « Ce qui m’intéresse le plus, c’est de trouver le moyen d’aller rencontrer des gens dans d’autres systèmes solaires, peut-être même dans d’autres galaxies, mais évidemment, ce sont des paroles en l’air, mais j’espère que nous, chez SpaceX, commencerons ce processus », a-t-elle déclaré.

Source : ZDNet.com

Leave a Reply