Le rover Perseverance parvient pour la première fois à produire de l’oxygène sur Mars

Spread the love

Quelques jours après avoir piloté un hélicoptère au-dessus de Mars, la NASA revient avec une annonce importante. Le rover Perseverance est parvenu pour la première fois à extraire un peu d’oxygène à la surface de la planète Mars. Pour rappel, l’atmosphère martienne contient environ 96% de dioxyde de carbone. Cette prouesse, Perseverance la dois à MOXIE, un outil que le rover transporte et qui a réussi à décoller les atomes d’oxygène des molécules de dioxyde de carbone pour en faire de l’oxygène.

Jim Reuter, administrateur associé de la Direction des missions de technologie spatiale de la NASA, a annoncé dans un communiqué : “Il s’agit d’une première étape cruciale pour convertir le dioxyde de carbone en oxygène sur Mars. MOXIE a encore du travail à faire, mais les résultats de cette démonstration technologique sont pleins de promesses alors que nous nous dirigeons vers notre objectif de voir un jour des humains sur Mars.”

La NASA voit sur le long terme

Sur le long terme, Jim Reuter estime que cette technologie pourrait permettre de créer de l’air respirable pour les futurs explorateurs, mais pourrait également servir à la conception d’un propulseur de fusée. Lors de ce premier essai, MOXIE est parvenu à produire 5 grammes d’oxygène, soit l’équivalent des besoins en oxygène d’une personne pendant 10 minutes. À ce jour, MOXIE est capable de fournir au maximum 10 grammes d’oxygène par heure, ce qui n’est évidemment pas suffisant pour survivre.

Toutefois, si cette technologie fait ses preuves, la NASA pourrait reproduire ce processus à plus grande échelle afin de produire des tonnes d’oxygène. Pour le moment, l’objectif pour MOXIE est de produire 9 fois plus d’oxygène au cours des deux premières années de Perseverance sur Mars.

Lorsque le premier astronaute à poser son pied sur Mars prendra sa première inspiration, il pourra remercier MOXIE qui des années auparavant parvenait à produire 5 grammes d’oxygène avec l’atmosphère martienne.

Leave a Reply