Le robot humanoïde Phoenix dépasse ses concurrents pour cette faculté qu’ont les humains

L’entreprise de robotique Sanctuary AI vient de publier une nouvelle vidéo de son robot Phoenix. Celui-ci trie des objets avec des gestes quasiment humains et démontre une dextérité bien plus avancée que ses principaux rivaux.

Les robots humanoïdesrobots humanoïdes ont beaucoup progressé au niveau de l’agilité ces dernières années, comme Atlas de Boston Dynamics qui peut danser et faire du parkour. Toutefois, ces robots sont généralement beaucoup plus limités au niveau de la dextérité, tout du moins jusqu’à présent. Sanctuary AI vient de publier une nouvelle vidéo de son robot PhoenixPhoenix sur X (anciennement TwitterTwitter) dans laquelle la machine trie des objets sur des plateaux avec une vitessevitesse et une précision impressionnantes.

Phoenix est capable d’effectuer des tâches simples de manière complètement autonome, et à la même vitesse qu’un être humain. Pour obtenir à la fois la précision, la vitesse et la force nécessaires pour ce genre de manipulation, Sanctuary AI a opté pour un système hydraulique au niveau des mains du robot. C’est une approche différente par rapport à ses principaux rivaux Optimus de TeslaTesla et Figure 01 qui utilisent des moteurs électriques.

Des mains conçues pour 33 types de préhension

Suzanne Gildert, cofondatrice de Sanctuary AI, a expliqué cette approche dans une interview au média New Atlas. Elle y montre plusieurs clips du robot qui effectue des tâches complexes en coordonnant ses deux mains, comme ouvrir un sachet plastiqueplastique, puis le tenir avec une main pendant qu’il y glisse des balles avec l’autre. Les spécialistes comptent 31 à 33 types de préhension, autrement dit des gestes pour saisir les objets. Suzanne Gildert indique que la firme a conçu les mains du Phoenix pour être capable d’effectuer ces 33 types de préhension, et ils tentent de voir si les algorithmes d’apprentissage développent spontanément ces mêmes gestes.

Les chercheurs chez Sanctuary AI se concentrent pour l’instant sur les fondamentaux pour apprendre au robot chacun de ces gestes et tenter de les réunir en un seul modèle d’intelligence artificielle. En espérant que le robot ne sera jamais piloté par Microsoft Copilot et sa double personnalité qui veut être vénérée…

Leave a Reply

Discover more from Ultimatepocket

Subscribe now to keep reading and get access to the full archive.

Continue reading