Le retour des apps Google sur les smartphones Honor se précise

Spread the love

Début 2019, Huawei avait encore pour ambition de devenir numéro un du marché des smartphones. Mais par la suite, l’administration Trump a décidé de sanctionner le géant chinois. Résultat, les entreprises américaines étaient obligées de demander un permis pour pouvoir faire du commerce avec Huawei.

Par ailleurs, Huawei, ainsi que sa marque Honor, n’a plus eu la possibilité de livrer des smartphones sur lesquels les applications de Google sont préinstallées. Puis, en 2020, de nouvelles sanctions sont tombées.

Celles-ci ciblent la chaîne d’approvisionnement de Huawei puisqu’elles obligent aussi les sociétés non américaines, mais qui utilisent des technologies américaines à demander un permis. De ce fait, Huawei a actuellement des difficultés à s’approvisionner en composants pour ses smartphones.

Huawei a décidé de se séparer d’Honor, ce qui permet à ce dernier de se libérer des sanctions de Washington

Face à cette situation, le géant chinois a décidé de vendre sa marque Honor, qui devient une marque indépendante. Cette manœuvre permet à Huawei de se focaliser sur les smartphones haut de gamme, et à Honor de se libérer des sanctions américaines.

Et visiblement, le lancement du premier smartphone de cette nouvelle entité entièrement indépendante de Huawei est déjà imminent.

Honor V40 5G, un smartphone livré avec les applications de Google ?

Cette semaine, le site Android Central relaie des rumeurs concernant le prochain smartphone de la marque Honor. Relayant un média tech russe, celui-ci indique que ce modèle devrait être lancé dans le monde et s’appeler Honor V40 5G.

Le lancement aurait été prévu pour le 18 janvier, mais finalement, celui-ci se ferait le 22 janvier afin de s’assurer que le V40 5G puisse inclure les apps de Google Play Service. Sinon, toujours d’après Android Central, le V40 5G utiliserait un processeur Mediatek Dimensity 1000+ et aurait un écran OLED de 6,72 pouces, avec un taux de rafraichissement de 120 Hz.

Le V40 5G aurait quatre caméras sur le dos, dont un capteur principal de 50 mégapixels. Et celui-ci supporterait la recharge rapide avec fil à 66W, ainsi que la recharge rapide sans fil à 55W.

Pour le moment, ces informations sont encore à considérer avec une extrême prudence. Mais en tout cas, il faut s’attendre à ce que la marque Honor, une fois complètement libérée des sanctions américaines, tente de redevenir ce qu’elle était avant mai 2019. D’ailleurs, certaines prédictions suggèrent que Honor pourrait bientôt dépasser Huawei en termes d’expéditions de smartphones.

Pendant ce temps, Huawei essaie de survivre

Alors qu’un retour à la normale se précise pour Honor, Huawei doit s’adapter aux contraintes imposées par les États-Unis. Côté logiciel, le constructeur développe de nombreuses alternatives aux services de Google.

Par exemple, pour les apps, les smartphones Huawei disposent d’une alternative au Play Store. Et son moteur de recherche Petal Search permet de trouver des fichiers .apk pour installer les apps qui ne sont normalement pas accessibles en l’absence de la boutique de Google.

Pour la navigation, Huawei a développé l’app Petal Maps en partenariat avec TomTom. Et actuellement, Huawei est aussi en train de créer une suite bureautique similaire celles de Microsoft et de Google.

Sinon, pour rappel, Huawei développe aussi un système d’exploitation appelé Harmony OS. Et si pour le moment, le constructeur ne semble pas encore totalement décidé à sortir de l’écosystème Android, il a déjà commencé à tester ce système d’exploitation sur les smartphones.

Côté hardware, certains fournisseurs de Huawei ont pu obtenir un permis qui leur permettent de vendre des composants pour smartphones au constructeur.

Leave a Reply