Décidément, le très conversé projet Mars One n’a peut-être pas encore dit son dernier mot. Un tribunal suisse a officiellement annoncé que l’entreprise néerlandaise était en faillite début janvier. Malgré tout, Engadget rapporte que cette dernière a annoncé la future venue d’un investisseur qui pourrait remettre l’initiative sur pied.

Mars One, une arnaque de grande ampleur à la sauce téléréalité ?

Dans son communiqué de presse, Mars One ne baisse pas les bras et assure : « Au cours des derniers mois, des discussions ont eu lieu avec une nouvelle société d’investissement. L’objectif de l’investisseur et de Mars One est d’obtenir soit un renversement de l’administration, soit un redémarrage sur la base d’un accord financier[…] Le nouvel investisseur présentera ses projets lors d’une conférence de presse le mercredi 6 mars 2019, dans un lieu à déterminer ».

Aucune information supplémentaire n’a été donnée par Mars One, qui préfère laisser planer le doute sur l’identité de ce fameux investisseur. Néanmoins, le fait que la société puisse être sauvée semble encore difficile à croire, particulièrement car elle a une dette d’un million de dollars et que son projet est très controversé depuis sa création.

En 2012, Mars One déclarait qu’elle avait le projet d’envoyer un total de 24 volontaires sur Mars pour qu’ils y fassent leur vie, puis y meurent. Environ 200 000 personnes ont déclaré être intéressées puis la société a fait baisser ce nombre à 100 lors d’une première sélection. Créée par le néerlandais Bas Lansdorp, celle-ci a été rachetée par des financiers suisses en 2017, peu avant d’annoncer que la sélection des derniers candidats serait repoussée à 2019. Celle-là n’a pas eu lieu, puisque la faillite a été déclarée durant le mois de janvier.

C’était justement lors de cette étape que Mars One allait dépenser un montant non négligeable, car il allait devoir collaborer avec les volontaires allant sur Mars autour d’un projet de téléréalité. Pour rappel, la société se base sur le modèle économique de cette dernière, tout en étant soutenue par le créateur de la célèbre émission Big Brother.

Du côté des scientifiques, bon nombre d’entre eux se sont offusqués du projet en déclarant qu’il était impossible que des colons puissent survivre sur la planète rouge plus d’une soixantaine de jours. De la même façon, beaucoup ont jugé le processus de sélection des candidats ainsi que le montant investi par Mars One dans ce projet, jugeant que celui-ci était beaucoup trop faible pour être réalisable.

Source

Let a comment