“Le président n’a pas vocation à commenter mais à agir”: Emmanuel Macron justifie son silence après… – BFMTV

Spread the love

Emmanuel Macron s’est expliqué, ce lundi, sur son silence depuis l’attaque survenue devant les anciens locaux de Charlie Hebdo vendredi.

Pour la première fois depuis l’attaque survenue vendredi devant les anciens locaux de Charlie Hebdo à Paris, le chef de l’État a pris la parole ce lundi. “Le président de la République n’a pas vocation à commenter mais à agir”, s’est défendu Emmanuel Macron lors d’une conférence de presse organisée à Vilnius, en Lituanie.

“Mon rôle n’est pas de me précipiter ni de participer à toutes les réactions. Je pense qu’il ne faut pas juger l’engagement du président à hauteur de tweets”, a déclaré le chef de l’État lors de cette conférence de presse, avant d’ajouter: “en tout cas ce n’est pas l’idée que je m’en fais”.

Depuis l’attaque à l’arme blanche survenue vendredi matin, Emmanuel Macron ne s’était pas exprimé publiquement sur le sujet. Son entourage avait réfuté tout laxisme ou encore désintérêt, affirmant qu’il suivait “la situation au plus près depuis la première minute” mais qu’il ne souhaitait pas hystériser le débat sur un sujet très polémique.

Le sujet abordé dans un discours prévu vendredi

“Je veux avoir un mot de soutien aux familles des victimes”, a également déclaré Emmanuel Macron. “Nous avons évidemment dans les heures qui ont suivi, mon équipe et moi-même, pris contacts avec ces familles, puis j’ai ensuite laissé l’enquête se mener et le gouvernement intervenir. Je pense que c’est comme ça qu’il fallait faire les choses”, s’est-il encore défendu à Vilnius.

Le chef de l’État a rappelé sa volonté “d’agir et de nous mobiliser contre le terrorisme sous toutes ses formes”, tout en restant “très prudent car l’enquête est en cours”. Le président doit évoquer cette attaque vendredi, dans le cadre d’un grand discours sur le séparatisme, qui est maintenu, et qui aura “une résonance particulière en raison de l’actualité”, indiquait l’Elysée en find e semaine dernière.

Jeanne Bulant Journaliste BFMTV

Leave a Reply