Le plan de Blanquer pour la reprise de l’école le 11 mai – Le HuffPost

Spread the love

ÉDUCATION – Une reprise séquencée et très encadrée. Ce mardi 21 avril au matin, Jean-Michel Blanquer était entendu par la commission des Affaires culturelles et de l’Éducation de l’Assemblée nationale au sujet de la reprise des cours à partir du 11 mai prochain, date choisie par Emmanuel Macron pour débuter le déconfinement mis en place contre le coronavirus

“Pas une seule classe n’aura plus de quinze élèves”, a notamment précisé le ministre de l’Éducation, qui a immédiatement prévenu que ce projet n’était valable que si les conditions de sécurité sanitaire étaient assurées. Et que tout serait fait en conformité avec la doctrine générale pour ce qui est du port du masque et autres mesures de protection. 

“Bien entendu, un professeur qui a une vulnérabilité de santé ne viendra pas”, a ajouté Jean-Michel Blanquer. “Et si l’on a un parent vulnérable chez soi, on ne vient pas non plus.”

Et de détailler son plan, qui prévoit que certaines classes reprennent les premières. 

La majorité des enfants attendront le 25 mai 

Ainsi, après une pré-rentrée des enseignants, Jean-Michel Blanquer a proposé que les grandes sections, les classes de CP et de CM2 reprennent le chemin de l’école le 11 mai. Les sixièmes, troisièmes, premières et terminales suivraient le 18 mai en compagnie des ateliers industriels des lycées professionnels. 

Selon le programme du ministre, la semaine du 25 mai verrait finalement l’ensemble des classes reprendre. 

Jean-Michel Blanquer a en outre précisé que les parents pourraient décider de ne pas renvoyer leurs enfants à l’école. Dans ce cas de figure, l’enseignement se ferait à distance et les absences ne seraient plus admises. 

Ssi la configuration des établissements le permet, une partie des élèves présents seront à l’étude pour ne pas excéder la limite de 15 par classe. Une dernière partie pourront se voir dispenser des cours de sport et prendre part à des activités physiques si la commune concernée est capable d’en mettre en place. 

Jean-Michel Blanquer a finalement précisé qu’il ne s’agissait de là que de grands principes et que certaines collectivités pourraient décider de reporter leur rentrée. “On peut imaginer que dans certains endroits le confinement soit maintenu”, a-t-il même déclaré. 

À voir également sur le HuffPost: Avec le déconfinement le 11 mai, le risque d’une 2e vague déjà à l’horizon

Leave a Reply