Si le terme « infox » est né en 2018, le phénomène des « fake news » n’est pas récent. Depuis plusieurs années, Facebook et Twitter sont régulièrement pointés du doigt (notamment par Tim Cook) pour leur rôle dans leur diffusion. Trois chercheurs américains se sont penchés sur le mode de propagation de ces messages sur Facebook.Il ressort que les personnes de plus de 65 ans ont partagé près de sept fois plus d’infox que le groupe d’âge le plus jeune. Pour expliquer un tel chiffre, la difficulté d’appréhension du réseau social serait mis en avant, en parallèle d’une plus grande vulnérabilité de cette tranche d’âge. Il semblerait que le phénomène touche plus sensiblement les USA, comme on a pu le constater lors de l’élection présidentielle américaine.

D’ailleurs il semblerait que la diffusion d’infox soit une activité à part entière plus qu’un comportement d’utilisateur. Ainsi, un certain John Prager âgé de 36 ans est l’un des professionnels le plus actifs des États-Unis (ndlr : sa dernière publication dévoilait la fausse arrestation de l’aînée des Obama pour possession de drogue). Mais on pourrait aussi se rapprocher du cas d’Alex Jones. Il faut dire que ces derniers jouent profondément avec le 1er amendement et la liberté d’expression…

Source 1[Via] et 2

Let a comment