La mort d’Abou Bakr Al-Baghdadi, chef autoproclamé de l’organisation terroriste, a été annoncée le 27 octobre par Donald Trump.

Le groupe Etat islamique a confirmé, jeudi 31 octobre dans un communiqué, la mort de son chef Abou Bakr Al-Baghdadi, tué dimanche lors d’une opération militaire américaine dans le nord de la Syrie. Le groupe terroriste a également mentionné le nom de son successeur, Abou Ibrahim Al-Hachimi Al-Kourachi. 

“Ô musulmans, Ô moujahidines, soldats de l’EI (…), nous pleurons le commandeur des croyants Abou Bakr Al-Baghdadi (…) et le porte-parole officiel de l’EI (…) Abou Hassan al-Mouhajir tués ces derniers jours”, a indiqué l’EI dans un message audio posté sur l’application Telegram. Dans son enregistrement audio, d’une durée de sept minutes, l’organisation jihadiste a appelé à venger la mort de son chef, en menaçant spécifiquement les Etats-Unis de représailles.

La mort d’Abou Bakr Al-Baghdadi a été annoncée, dimanche 27 octobre, par Donald Trump. Le président américain a livré un récit détaillé du raid au cours duquel le chef de l’Etat islamique a été acculé par les forces américaines puis s’est fait sauter avec sa ceinture d’explosifs. “Il est mort comme un lâche” en “gémissant, pleurant et criant”, a martelé Donald Trump.

Advertisements
Spread the love

Leave a Reply