Le grand projet de service de santé d’Apple serait paralysé

Spread the love

Tim Cook ne le cache pas, Apple a de très grandes ambitions dans le domaine de la santé. Selon lui, c’est même dans ce domaine qu’Apple marquera le plus l’histoire. L’Apple Watch n’est qu’une pièce du grand puzzle sanitaire de Cupertino, un puzzle difficile à assembler selon des révélations du Wall Street Journal basées sur des témoignages et des documents internes.

Un des plus grands projets aurait été d’ouvrir un service de soins innovant, où les patients-clients auraient pu consulter des médecins employés par Apple dans ses propres cliniques. Jeff Williams, bras droit de Tim Cook et responsable des initiatives en matière de santé, aurait encouragé ses équipes à voir grand. L’objectif présumé : révolutionner le suivi médical en cassant le modèle « 363 » aux États-Unis où les patients ne consultent leur médecin que deux jours dans l’année, quand ils ne vont pas bien.

D’après le journal américain, une équipe a commencé à partir de 2016 à chercher à exploiter le flot de données collectées par l’Apple Watch pour le suivi médical. Le projet final aurait été de créer un service sur abonnement où Apple aurait fourni des soins médicaux primaires ainsi qu’un suivi en continu grâce notamment aux données captées par ses appareils. Pensé au départ pour les États-Unis, le service aurait pu s’étendre à d’autres pays en cas de réussite.

Dr. Sumbul Desai, vice présidente en charge de la santé

Pour démarrer ce projet d’envergure, Apple a choisi de mener une expérimentation avec ses propres employés en ouvrant deux cliniques à proximité de ses campus de Cupertino — une initiative confirmée par le passé. Afin de diriger ce projet, le docteur Sumbul Desai a été recruté en 2017 en provenance de Stanford University.

Mais depuis le début de l’aventure, de nombreux membres de l’équipe de Sumbul Desai ont quitté le navire, indique aujourd’hui Wall Street Journal. En cause, le climat dans ce groupe qui découragerait les critiques importantes. Certains employés se seraient inquiétés d’un traitement inexact des données des cliniques, alors que ces données auraient servi de base pour le développement d’un nouveau produit.

Illustration des difficultés pour passer à la vitesse supérieure, une application destinée aux employés californiens d’Apple ne serait que très peu utilisée. Lancée en fin d’année dernière par AC Wellness, la filiale d’Apple en charge de ses cliniques, HealthHabit sert à communiquer avec les médecins des cliniques Apple et à se fixer des objectifs pour être en forme.

Lors d’une présentation en mars destinée aux équipes santé d’Apple, Jeff Williams aurait salué les résultats des cliniques maison dans le traitement de l’hypertension et aurait relié cette réussite au potentiel d’HealthHabit, une app qui pourrait être amenée à jouer un rôle plus important à l’avenir.

Questionnée par le Wall Street Journal sur ses révélations, Apple a répondu que la plupart des affirmations étaient basées sur des informations « incomplètes, obsolètes ou inexactes. » Le journal maintient néanmoins qu’Apple poursuit toujours l’ambition de lancer un service de santé novateur, mais que le projet a besoin de sang neuf.

Leave a Reply