Le gouvernement doute que l’objectif de 5 000 cas de Covid-19 par jour soit atteint le 15 décembre pour enclencher le déconfinement – Le Monde

Spread the love
Une infirmière de l’unité de soins intensifs de l’hôpital privé du Centre cardiologique du Nord, à Saint-Denis, le 17 novembre.

« On ne sera pas à l’objectif au 15 décembre » : c’est l’analyse qu’ont faite, lundi 7 décembre, le premier ministre, Jean Castex, et le ministre de la santé, Olivier Véran, lors d’une réunion avec les chefs des groupes parlementaires, dans le cadre du Comité de contrôle et de liaison Covid-19. Fin novembre, Emmanuel Macron avait fixé comme condition nécessaire pour lever le confinement que soient comptabilisés au maximum 5 000 cas positifs au Covid-19 par jour.

« Ce qui a donné la tonalité de la réunion, c’est le “plateau” des cas de Covid évoqué par Jean Castex », a rapporté Jean-Christophe Lagarde (UDI). Selon lui, le premier ministre a dit qu’il y « aura des décisions à prendre », tout en ajoutant que l’exécutif ne prévoyait « pas d’isolement coercitif, qui risquerait de conduire à un évitement des tests ».

Quant à la question des tests massifs avant et après les fêtes, Olivier « Véran a fait l’effet douche froide car il n’y a pas les moyens humains », selon le président de l’UDI. Il y aura toutefois, selon Bertrand Pancher (Libertés et territoires), également présent à cette réunion, « des incitations aux labos pour des résultats plus rapides ». Le directeur général de la santé, Jérôme Salomon, doit faire le point sur la situation ce lundi à 18 heures.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Les tests de masse, nouvelle stratégie pour éviter une troisième vague de Covid-19 ?

11 000 nouveaux cas chaque jour

Le 24 novembre, Emmanuel Macron avait déclaré que « le 15 décembre, si nous sommes bien arrivés autour des 5 000 contaminations par jour et environ 2 500 à 3 000 personnes en réanimation (…) alors le confinement pourra être levé ». « Nous pourrons donc à nouveau nous déplacer, sans autorisation, y compris entre régions, et passer Noël en famille (…) Les salles de cinéma, les théâtres, les musées pourront reprendre leur activité » avec des protocoles sanitaires, avait développé le chef de l’Etat.

Or le nombre de cas positifs par jour, après avoir atteint un pic à plus de 50 000, voir 60 000 certains jours fin octobre, a certes diminué avec régularité, jusqu’à atteindre 10 000 à 11 000 cas par jour en moyenne fin novembre. Mais la semaine dernière, la baisse des cas comptabilisés a marqué le pas, en se maintenant autour des 10 000 par jour, selon les données de Santé publique France (SPF), soit loin encore de l’objectif fixé.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi « Le retour à la normale ne sera pas pour demain » : Emmanuel Macron annonce un allégement du confinement en trois étapes

Plus de 11 000 nouveaux cas de contamination ont ainsi été enregistrés en vingt-quatre heures, a fait savoir dimanche Santé publique France. Au cours de la semaine écoulée, le nombre de nouveaux tests positifs quotidiens (tests PCR virologiques et tests antigéniques rapides) a fluctué entre quelque 4 000 et 14 000, la moyenne s’établissant à 10 500 par jour. Dimanche, le taux de positivité était à 10,7 %, inchangé depuis trois jours, après plusieurs semaines de repli. Le taux se situait à quelque 20 % il y a un mois.

Le second critère établi par l’exécutif pour mettre fin aux restrictions de déplacement est que le nombre de patients en réanimation soit ramené à une fourchette comprise entre 2 500 et 3 000. Dimanche, le nombre de patients en réanimation a continué à refluer, à 3 210 contre 3 220 la veille, selon les données de SPF. Par ailleurs, 101 patients ont été admis au cours des dernières vingt-quatre heures dans ces services qui prennent en charge les patients atteints des formes les plus graves du Covid-19. Ils étaient 125 samedi.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Un Français sur dix aurait déjà eu le Covid-19, selon les calculs de l’Institut Pasteur

Notre sélection d’articles sur le coronavirus

Le Monde avec AFP

One thought on “Le gouvernement doute que l’objectif de 5 000 cas de Covid-19 par jour soit atteint le 15 décembre pour enclencher le déconfinement – Le Monde

  1. Si nous n’atteignons pas au 15 décembre les objectifs fixés il y aurait tout de même une solution qui, je crois, contenterait tout le monde. Elle consisterait à déconfiner, comme il était prévu, à partir du 15 décembre mais seulement pour une courte période c’est-à-dire jusqu’à la fin de l’année et après cette petite période de déconfinement le confinement serait à nouveau en vigueur le temps nécessaire pour que les chiffres baissent. Il s’agirait donc d’une sorte de parenthèse permettant à la population de passer tout de même les fêtes de fin d’année dans de bonnes conditions. Qu’en pensez-vous ?

Leave a Reply

%d bloggers like this: