Advertisements

Le fisc expérimente sur l’IA avec Accenture

Spread the love

Le fisc expérimente sur l’IA avec Accenture

Le fisc prend goût à l’IA et continue de développer l’utilisation des nouvelles technologies dans sa chasse au fraudeur. Les départements de la Drome, de la Charente-Maritime, et des Alpes Maritimes ont ainsi été l’objet d’une nouvelle expérimentation, issue d’un partenariat passé avec la société américaine Accenture.

Un nouveau logiciel basé sur les technologies d’intelligence artificielle est utilisé par les agents pour croiser les déclarations des contribuables avec des vues aériennes et plans cadastraux. L’objectif est de parvenir à repérer les édifices, types piscine ou vérandas, non déclarées ou construites illégalement.

Comme le rapporte le Parisien, les agents de Bercy ont déjà lancé le premier test de cette technologie et estiment que les premiers résultats sont particulièrement concluants. Au total, l’utilisation de ce logiciel depuis le début de l’année aurait permis de découvrir plus de 3000 piscines non déclarées.

publicité

Les français majoritairement favorables

Le Fisc opère ces derniers mois un tournant en termes d’outils et entend mettre à profit les nouvelles technologies pour repérer les fraudeurs : le projet de loi de finances prévoit ainsi une disposition permettant au fisc d’étudier les publications des contribuables sur les réseaux sociaux afin de repérer d’éventuelles fraudes. La CNIL s’en était inquiété, mais comme le rapporte l’Usine Digitale, les Français seraient majoritairement favorables à l’utilisation de ces nouvelles technologies par le fisc.

Advertisements

Leave a Reply