Le dernier défi de Microsoft ? Connecter 40 millions de personnes à Internet au cours des trois prochaines années

Un peu moins de la moitié de la population mondiale n’a toujours pas accès à l’internet à haut débit. Pour commencer à s’attaquer à la fracture numérique mondiale, Microsoft a annoncé un nouvel objectif ambitieux : étendre la connectivité Internet à 40 millions de personnes dans les zones défavorisées au cours des trois prochaines années.

Se concentrant d’abord sur les communautés isolées d’Amérique latine et d’Afrique subsaharienne, l’initiative élargit considérablement la portée de la Rural Airband Initiative lancée par la société en 2017 pour améliorer l’accès Internet aux États-Unis. À l’époque, avec un budget de 10 milliards de dollars, Microsoft avait décidé de connecter deux millions d’Américains dans les zones rurales d’ici 2022, avec un accent sur l’Iowa, l’Illinois, le Kansas, le Nebraska, l’Oklahoma et le Texas.

Airband International va étendre les réseaux à large bande dans les zones rurales. “Nous savons que les nouvelles technologies comme le TV White Spaces Spectrums (TWSS) peuvent être incroyablement utiles pour répondre aux besoins de connectivité rurale à un prix abordable” a déclaré Shelley McKinley, responsable de la technologie chez Microsoft. “Cependant, de nombreux cadres réglementaires dans de nombreuses régions du monde n’ont pas suivi le rythme de l’innovation.”

Grande diversité des situations

Cela signifie que certains gouvernements pourraient être moins favorables aux TWSS comme technologie réseau. La GSMA, pour sa part, est sceptique : elle suggère que l’utilisation de ces espaces blancs pourrait créer un avantage injuste pour les nouveaux concurrents, car elle supprime le coût d’acquisition d’une licence de spectre. 

Cependant, dans ses premières tentatives pour fournir aux populations internationales un accès à Internet, Microsoft a jusqu’à présent travaillé avec succès avec les gouvernements pour surmonter les réglementations délicates.

Au Ghana, par exemple, le gouvernement autorise maintenant l’accès au TVWS – et la société travaille avec un fournisseur local de services de connectivité appelé Bluetown pour offrir un accès haut débit à 800 000 personnes.    

La question des modèles d’affaires

Cela ne veut pas dire que le nouveau défi international de Microsoft sera facile à relever. “Une technologie sans fil ou un modèle d’affaires qui convient à la connexion de clients à un endroit pourrait ne pas convenir à la connexion de clients à un autre endroit” a déclaré M. McKinley.

En d’autres termes, une approche universelle ne fonctionnera pas lorsqu’il s’agit de relier des communautés sur des continents aussi différents que l’Amérique du Nord, l’Amérique latine ou l’Afrique subsaharienne.

C’est pourquoi Airband International, selon Microsoft, s’appuiera également sur “des technologies innovantes, des approches réglementaires et des modèles économiques”. Il s’agit notamment de développer des partenariats locaux avec des fournisseurs de services Internet, afin de créer un écosystème de soutien dans les communautés ciblées.

Airband International s’attachera également à encourager une transformation numérique durable dans les zones rurales, en particulier dans l’agriculture, l’éducation, l’entreprenariat et la télémédecine. Ce qui, s’il est réalisé avec succès, pourrait contribuer grandement à lutter contre les inégalités croissantes causées par la fracture numérique.

Article “Microsoft’s latest challenge? To connect 40 million people to the internet in the next three years” traduit et adapté par ZDNet.fr

Advertisements

Leave a Reply