Advertisements

Le coronavirus en France : le pire bilan quotidien de l’épidémie montre « que ce n’est pas terminé, loin de là » – Le Monde

Spread the love

Après presque trois semaines de confinement, le gouvernement a appelé, lundi 6 avril, les Français à ne pas relâcher leurs efforts pour lutter contre le coronavirus qui a fait près de 9 000 morts. L’amélioration notée dimanche sur ce plan n’aura donc pas duré.

  • Au total, depuis le 1er mars, 8 911 personnes sont mortes en France. 6 494 d’entre elles sont décédées dans les hôpitaux dont 605 en 24 heures, le pire bilan quotidien depuis le début de l’épidémie, et 2 417 morts en Ehpad.
  • 29 722 personnes sont hospitalisées, et 7 072 cas graves se trouvent en réanimation. Le nombre de personnes hospitalisées en réanimation a augmenté de 94 en l’espace de vingt-quatre heures.
  • Aussi, 478 personnes supplémentaires ont été admises en réanimation en l’espace de 24 heures, selon le site de Santé publique France.

Alors que les beaux jours et les vacances de printemps de la zone C (Ile-de-France et Occitanie) laissent craindre un relâchement, le ministre de l’intérieur, Christophe Castaner, a demandé aux préfets « d’examiner au cas par cas » et en lien avec les maires la « nécessité de durcir les mesures », par exemple de limiter la pratique sportive, « là où des signes de laisser-aller se feraient jour »« Ce n’est pas terminé, loin de là : nous ne sommes pas au bout de l’ascension épidémique », a de son côté souligné le ministre de la santé, Olivier Véran.

Lire aussi Coronavirus en direct : au Royaume-Uni, l’état de santé de Boris Johnson inquiète alors que l’épidémie a tué plus de 5 000 personnes
  • Un résident sur quatre contaminé dans un Ehpad à Paris

Dans l’un des établissements pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) les plus touchés de Paris, appartenant à la fondation Rothschild, l’épidémie ravage à huis clos. Près de 500 personnes, issues de toutes classes sociales, occupent les chambres de cet établissement, l’un des plus grands de la capitale. Selon le dernier bilan, 117 résidents sont contaminés, soit un sur quatre et 34 sont morts. La semaine précédente, il y avait 19 morts.

Face à la dangerosité de l’épidémie dans les Ehpad, le ministre de la santé, Olivier Véran, a annoncé le lancement d’une « vaste opération de dépistage » du coronavirus dans ces institutions. Il s’agit de « tester tous les résidents et tous les personnels à compter de l’apparition du premier cas confirmé (…) au sein de l’établissement », ce qui « permettra de regrouper les cas positifs au sein de secteurs dédiés au sein des Ehpad pour éviter la contamination des autres résidents ».

Zone grise depuis le début de l’épidémie, les décès dans les Ehpad – plus de 7 500 établissements en France –, étaient jusqu’à la semaine dernière encore exclus du décompte prenant seul en compte les décès à l’hôpital. Au moins 2 417 personnes sont mortes en Ehpad ou dans les autres centres médico-sociaux depuis le début de l’épidémie de coronavirus.

Lire le reportage : Dans les Ehpad décimés par le coronavirus, « c’est un cauchemar collectif »
  • Une nouvelle extension de la période de confinement, probable

ERIC FEFERBERG / AFP

La période de confinement, prolongée déjà une fois, devait s’achever le 15 avril. Depuis lundi, une attestation de déplacement numérique est disponible pour justifier les sorties autorisées, alternative à la version papier jusqu’ici en vigueur. Près de 1,4 million de contrôles ont été effectués sur les trois derniers jours. Au total, depuis le début, il y a eu « près 480 000 contraventions dressées, sur 8,2 millions de contrôles », selon le ministre de l’intérieur.

Alors que le gouvernement a infléchi sa position en annonçant la fabrication de masques « alternatifs », autres que médicaux, et encourage désormais le grand public à les porter pour limiter la propagation du virus, le maire de Sceaux (Hauts-de-Seine), Philippe Laurent, a décidé d’obliger ses habitants à sortir nez et bouche couverts à partir de mercredi.

Lire le récit : « C’est comme marcher sur un fil » : en Europe, des pays préparent une sortie par étapes du confinement lié au coronavirus
  • L’épidémie n’en finit plus de noircir les perspectives économiques

Le ministre de l’économie, Bruno Le Maire, a brossé le scénario d’une économie frappée de plein fouet, avec une récession « vraisemblablement très au-delà des2,2 % », soit le « plus mauvais » chiffre depuis la fin de la seconde guerre mondiale, avec un pays en ruines. « C’est dire l’ampleur du choc économique auquel nous sommes confrontés », a-t-il insisté.

Dans un entretien, mardi 7 avril, dans le quotidien Le Figaro, la directrice générale d’Air France, Anne Rigail annonce que « le groupe [KLM-Air France] dispose d’une trésorerie de 6 milliards d’euros, mais nous aurons besoin rapidement d’un soutien financier », alors que des discussions sont en cours avec les Etats français et néerlandais. La quasi-totalité de la flotte d’Air France est actuellement clouée au sol.

Lire aussi : à Bercy, les économistes débattent de l’utilité d’un plan de relance
Notre sélection d’articles sur le coronavirus

 

Le Monde avec AFP

Advertisements

Leave a Reply