Le calendrier du remaniement se précise, vers un nouveau gouvernement dans les jours à venir – BFMTV

Spread the love

Quelques jours après les élections municipales, Emmanuel Macron souhaiterait effectuer plusieurs modifications dans son gouvernement, afin de lui donner une teinte plus “verte”.

La semaine s’annonce décisive pour les deux dernières années du quinquennat d’Emmanuel Macron. Au lendemain du second tour des élections municipales, qui se sont soldées par plusieurs défaites du parti présidentiel LaREM, le président de la République semble vouloir reprendre rapidement la barre et donner un nouveau souffle à sa présidence, un “nouveau chemin” selon ses propres termes, qui devrait être en accord avec la “vague verte” écologique lors du scrutin de dimanche passé.

“A ce stade, c’est du 50-50”

En toute logique, cette nouvelle direction devrait débuter par un large remaniement ministériel dans les jours à venir. Pronostiqué depuis plusieurs semaines, ce dernier s’est précisé ce lundi lorsque le Premier ministre Édouard Philippe et Emmanuel Macron se sont entretenus avant l’allocution du chef d’État dans le cadre de la Convention sur le climat. Une rencontre qui en promettait d’autres puisque ce mercredi soir, les deux hommes doivent dîner ensemble pour un nouveau rendez-vous qui s’annonce d’ores et déjà décisif.

Car ce n’est plus un secret, Emmanuel Macron souhaite du changement, y compris aux postes-clés de son gouvernement. Ainsi, Édouard Philippe pourrait présenter, dès ce jeudi ou vendredi, jour du Conseil des ministres, sa démission du gouvernement. Son avenir reste incertain.

“A ce stade, c’est du 50-50. Il y a autant de bonnes raisons de le garder que de s’en séparer”, assure, auprès du Parisien, un poids lourd de la majorité.

Car le départ du tout fraîchement réélu maire du Havre est un risque pour Emmanuel Macron. À la suite de la crise du coronavirus, la cote de popularité de son Premier ministre n’a jamais été aussi élevée. C’est aussi lui qui tient le centre-droit, qui est à l’heure actuelle le principal socle électoral d’Emmanuel Macron.

“Le président choisira le meilleur Premier ministre possible en fonction du projet. Ça sera le quoi avant le qui”, affirme de son côté un conseiller de l’Élysée, toujours auprès du quotidien francilien.

Qui pour remplacer Philippe?

Pour autant, malgré cette volonté de changement rapide d’Emmanuel Macron, la composition du nouveau gouvernement ne devrait être connue que d’ici le milieu de semaine prochaine. En plus du départ d’Édouard Philippe qui n’est pas encore acté, ce remaniement devrait toucher plusieurs autres ministères majeurs dont celui du Travail, où Muriel Pénicaud est donnée partante.

De fait, leurs remplaçants potentiels devront passer au crible de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), un processus long, qui devrait retarder de plusieurs jours l’annonce de la nouvelle équipe gouvernementale.

“D’ici à mercredi prochain, on peut penser qu’on aura un nouveau gouvernement”, prédit, encore auprès du Parisien, un proche d’Emmanuel Macron.

En cas de départ d’Édouard Philippe, plusieurs noms se détachent déjà pour prendre sa place à Matignon. Favori de longue date, l’actuel ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, un poids lourd du gouvernement, semblait malgré tout fragilisé par la perte dimanche de son fief, Lorient dans le Morbihan, au profit des Républicains.

Ainsi le choix d’Emmanuel Macron pourrait se tourner vers la ministre de la Défense Florence Parly. Si tel était le cas, elle deviendrait la première Première ministre depuis Édith Cresson. C’était il y a près de trente ans.

Leave a Reply