Le budget masque d’une famille de quatre personnes est-il vraiment de 20 euros par mois, comme l’affirme Olivier Véran ? – 20 Minutes

Spread the love
Olivier Véran, le 21 juillet 2020 à Paris. — DICOM / Louise MERESSE/SIPA
  • Lors de son intervention au Sénat, mercredi 21 juillet, Olivier Véran est revenu sur le budget mensuel consacré par une famille de quatre personnes à l’achat de masques contre le Covid-19.
  • Selon lui, le coût des masques en tissu réutilisables fluctuerait entre quinze et vingt euros par mois.
  • Les calculs du ministre de la Santé sont-ils justes ? 20 Minutes fait le point. 

« J’aime aussi comme vous les mathématiques. » Interpellé, mercredi 22 juillet au Sénat, par la sénatrice Christine Prunaud sur le prix des masques, qui s’élèveraient à « 200 euros par mois pour une famille de quatre personnes », Olivier Véran s’est livré à un rapide exercice de calcul pour contester cette estimation.

« J’entends, et je lis ça et là, qu’il y aurait un coût pour une famille de deux enfants, de 220 euros par mois. J’attire votre attention sur le fait que j’ai à cœur de porter des masques qui ne sont pas des masques chirurgicaux, que je réserve aux soignants, mais des masques qui sont à la fois lavables, renouvelables et qui certainement polluent moins que les masques destinés aux soignants », lui a ainsi répondu le ministre de la Santé en guise de préambule.

Avant de poursuivre : « Ce masque-là [en tissu] coûte 1 euro, il est lavable et réutilisable jusqu’à trente fois. Admettons que vous utilisez trois masques par jour et que vous ayez besoin trente jours de porter un masque et que vous êtes quatre, j’arrive à un calcul qui est plus plus proche des 15 euros, 20 euros à la rigueur si on inclut les week-ends, que des 220 euros ». 

Si ses calculs sont justes dans l’exemple qu’il a choisi, sont-ils pour autant conformes à la réalité des prix les plus courants ? Pas vraiment. 

FAKE OFF

On notera d’abord que le coût d’environ 220 euros par mois pour une famille de quatre enfants d’au moins 11 ans – l’âge à partir duquel le port du masque est obligatoire dans les lieux publics clos – concerne uniquement les masques chirurgicaux jetables, à usage unique.

Une estimation réalisée par Le Parisien  et reprise sur les réseaux sociaux, partant de leur prix maximum de vente plafonné à 95 centimes d’euros, aboutit ainsi à un budget de 228 euros par mois, avec un usage de deux masques par jour. Rapporté à l’exemple pris par Olivier Véran, soit une utilisation quotidienne de trois masques, il atteindrait toutefois 342 euros mensuels pour une famille de quatre personnes, ou 85,5 euros par personne.

Mais pour la Fédération du Commerce et de la Distribution (FCD), contactée par 20 Minutes, « les propos d’Olivier Véran sur le fait que ce chiffre de 220 euros est éloigné de la réalité sont exacts, dans la mesure où les prix des masques à usage unique sont bien inférieurs au prix maximal de 95 centimes qui a servi de base à ce calcul, et ce depuis le début de leur mise en vente dans la grande distribution à partir du 4 mai. »

« Aujourd’hui, nous pouvons estimer que les masques à usage unique sont vendus en moyenne entre 50 et 60 centimes par les distributeurs », poursuit-elle.

Le prix de 60 centimes par pièce concorde avec celui relevé fin mai par la Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes (DGCCRF) après le contrôle de 5.673 établissements divers (supermarchés, pharmacies…) : « La majorité des masques [chirurgicaux] est vendue à un tarif de l’ordre de 60 centimes d’euros, notamment dans la grande distribution. »

Ce que l’on peut confirmer grâce à un tour d’horizon des prix actuellement pratiqués au sein de différentes grandes enseignes : 50 centimes par masque chez Auchan et Leclerc, 59 centimes chez Intermarché et Géant.

Calculé sur une base de 60 centimes d’euros l’unité, le coût mensuel des masques chirurgicaux pour une famille de quatre personnes s’élèverait toutefois bien à 216 euros – en se basant, pour rester sur l’exemple d’Olivier Véran, sur une utilisation de trois masques par jour.

« Un masque en tissu à 1 euro réutilisable trente fois, ça relève d’une hypothèse très optimiste »

Qu’en est-il du prix des masques en tissu réutilisables? Dans la même infographie, Le Parisien évalue le coût d’un masque en tissu réutilisable dix fois, et vendu 3 euros l’unité, à 96 euros par mois pour quatre personnes, en partant d’une utilisation de deux masques en tissu par semaine, soit environ trois fois par jour.

Un prix qui s’approche plus de la réalité que l’estimation avancée par le ministre de la Santé, comme le confirme Mathieu Escot, directeur adjoint de l’action politique à l’UFC-Que Choisir, à 20 Minutes : « Les 20 euros par mois évoqués par Olivier Véran relèvent d’une hypothèse très optimiste, celle d’un masque en tissu à 1 euro réutilisable trente fois. Il n’y a pas de prix moyen sur les masques en tissu car ils sont vendus dans trop de lieux différents mais 1 euro l’unité, ça paraît très optimiste puisqu’un masque lavable trente fois coûte plutôt entre trois et quatre euros. »

La FCD souligne aussi l’impossibilité d’établir un prix moyen sur ce type de masque : « Il est beaucoup plus difficile d’évaluer des fourchettes de prix. Entre un masque réutilisable 5 fois et 30 fois il y aura logiquement une différence de prix, mais c’est le prix à l’usage, c’est-à-dire ramené au nombre d’utilisations, qui est pertinent. D’autres critères peuvent également faire varier le prix des masques réutilisables : les types de tissus, leurs aspects… »

Dans son premier compte-rendu de la fin mai, la DGCCRF notait pour sa part que le « prix de vente [des masques textiles] s’avère en moyenne inférieur à 50 centimes d’euros par utilisation, quel que soit le canal de vente. »

Mi-juillet, le site du Service public notait quant à lui que « le prix d’un masque en tissu grand public se situe entre 2 euros et 3 euros, soit un coût à l’usage de 10 à 30 centimes d’euros selon le nombre de lavages et de réutilisations possibles. » 

Pour un usage similaire, un masque en tissu reste moins cher qu’un masque chirurgical

En date du 23 juillet, une observation des différents sites de grande enseignes comme de vendeurs spécialisés en ligne permet de constater qu’un masque en tissu coûte ainsi généralement 2,5 euros l’unité au minimum – sans que son nombre possible de réutilisations ne soit toujours indiqué. 

« Cela étant, un masque en tissu coûte effectivement moins cher qu’un masque jetable : même en multipliant le chiffre d’Olivier Véran, on arrive à un total de 50 euros par mois pour quatre personnes, ce qui reste moins coûteux que les masques jetables », conclut Mathieu Escot. Plus précisément 36 euros, pour trois masques réutilisables trente fois vendus trois euros l’unité. Et un peu plus de cent euros avec une estimation plus réaliste de masques vendus au même prix mais permettant seulement dix réutilisations.

Outre la grande distribution et les enseignes physiques, la meilleure solution, pour les particuliers cherchant la solution la moins coûteuse pour s’équiper en masques en tissu reste peut-être de se tourner vers la plateforme des masques solidaires de l’Afnor, où des fabricants en proposent à prix coûtant voire gratuitement.

16 partages

Leave a Reply