L’Autopilot sauve des vies, c’est Tesla qui le dit

Après plus d’un an de silence, Tesla partage à nouveau un rapport de sécurité concernant son Autopilot. La marque présente bien sûr les chiffres comme ça l’arrange. 

tesla crash autopilot video
Crédits : 123RF

Tesla a publié un nouveau rapport de sécurité concernant l’Autopilot. Le constructeur automobile avait pour habitude de communiquer ses données chaque trimestre, mais y avait mystérieusement mis un terme après le rapport du quatrième trimestre 2022, nous laissant dans le flou pour toute l’année 2023. Tesla rattrape ici son retard puisque nous avons non seulement les chiffres du premier trimestre 2024, mais aussi ceux de tous les trimestres de 2023.

On comprend en tout cas pourquoi Tesla a gardé le silence en 2023. Nous constatons en effet que les chiffres de l’année dernière sont moins bons que ceux de 2022. Au premier trimestre 2023 par exemple, Tesla annonce un accident tous les 8,3 millions de kilomètres parcourus avec l’Autopilot activé. Au premier trimestre 2022, un accident survenait tous les 10,6 millions de kilomètres dans les mêmes conditions. La situation s’est de nouveau améliorée au premier trimestre 2024, avec un accident recensé tous les 12,3 millions de kilomètres avec Autopilot. C’est sans doute pourquoi Tesla a repris la publication de son rapport de sécurité.

Un rapport positif, mais à nuancer

Pour le constructeur, il s’agit surtout de mettre en avant le fait que l’Autopilot est plus fiable que la conduite manuelle. En moyenne aux États-Unis, un accident survient chaque 1,1 million de kilomètres, selon les données de l’administration de sécurité routière. Au premier trimestre 2024, les conducteurs de Tesla étaient victimes d’un accident chaque 1,5 million de kilomètres parcourus. Et avec l’Autopilot actif, il faut donc attendre 12,3 millions de kilomètres pour observer un accident.

Il convient de souligner que ce type de rapport est vivement critiqué. Notamment, le nombre d’accidents est bien plus élevé en ville ou sur les petites routes de campagne que sur l’autoroute. Or, c’est sur l’autoroute que l’Autopilot est le plus utilisé. Si Tesla se basait uniquement sur les accidents sur autoroute, la différence serait bien moindre.

Les données varient sensiblement d’un trimestre à l’autre, car les saisons influent largement sur les accidents de la route, surtout aux États-Unis, dont certaines régions connaissent des climats extrêmes. Il faut donc comparer chaque trimestre d’une année sur l’autre plutôt que les trimestres d’une même année pour se faire une idée de l’évolution réelle des chiffres.

safety report 2024 autopilot
Crédit : Tesla

Source : Tesla

Leave a Reply

Discover more from Ultimatepocket

Subscribe now to keep reading and get access to the full archive.

Continue reading