LaREM lance son site de campagne, avant même d’avoir un candidat déclaré – BFMTV

Un site, des affiches, des tracts et une campagne sur les réseaux sociaux vont être déployés. Une manière de louer le quinquennat du “pas-encore-candidat” Emmanuel Macron.

“Une nouvelle étape importante pour la campagne, portée par la majorité présidentielle”. Ce jeudi, LaREM lance une nouvelle campagne intitulée “avec vous 2022”. Pourtant, le parti n’a toujours pas de candidat déclaré pour la course à l’Elysée. Emmanuel Macron continue à entretenir l’ambigüité.

Toutefois, l’initiative “avec vous 2022” ne laisse entrevoir que peu de doutes. Un site a été mis en ligne avec l’objectif de partager les paroles de plusieurs Français venant d’horizons divers. Ils parlent ainsi de leur quotidien, mais ne manquent jamais d’avoir un mot tendre à l’égard du bilan du futur candidat Macron.

Valoriser le quinquennat

Sur ce nouveau site, on découvre par exemple Manuel, 34 ans, gérant d’un bar irlandais à Lorient. Il détaille la création de son pub, ses inspirations et ses difficultés, notamment pour “traverser la crise sanitaire”. Mais selon lui, “l’État a joué un rôle crucial dans cette période si difficile, avec les aides que l’on connaît. Ce sont surtout les prêts garantis par l’État qui nous ont permis de respirer. Grâce à cela, nous avons survécu à la tempête et envisagé le futur un peu plus sereinement”. Le ton est donné.

Dans la même tendance, “avec vous 2022” donne la parole à Lona, jeune infirmière de 25 ans à Bordeaux. Une manière de dépeindre les hauts et les bas de ce métier, tout en mettant l’accent sur la gestion de la crise sanitaire par l’exécutif.

“Au début, on avait peu de matériel, peu de blouses et on a même connu la pénurie de masques. Très vite, à Bordeaux, l’État a su gérer la crise et l’hôpital a su nous fournir le matériel nécessaire. Ici, nous n’étions pas surchargés”, explique-t-elle.

Une campagne sans candidat

LaREM précise sur ce même site que “ces témoignages ne sont ni ceux de politiques, ni de militants (…). Certains soutiennent probablement le président, d’autres pas, nous ne les avons pas choisis pour cela”.

Pourtant, les paroles recueillies en ce sens ne manquent pas, à l’instar de Dominique, retraitée, pour qui, lorsqu’elle était jeune, “le rythme des trente-cinq heures ne suffisait pas”. Clin d’oeil aux propositions d’Emmanuel Macron qui entend réhausser le nombre d’heures minimales travaillées, notamment pour les jeunes.

Cette campagne est portée par l’ensemble de la majorité présidentielle, à savoir LaREM, le Modem, Agir ou encore Horizons. Au-delà du site, des comptes Facebook, Twitter et Instagram sont en voie d’être lancés. De plus, “une campagne d’affichage a notamment été déployée” et “des tracts seront livrés d’ici ce weekend”, explique un cadre du parti. La campagne est donc bien lancée, malgré l’absence de candidat officiel.

Élisa Bertholomey et Salomé Robles

Leave a Reply