L'Apple Watch pourrait mesurer le taux d'oxygène dans le sang

Spread the love

Apple travaille sur deux nouveautés pour les fonctions santé de sa montre connectée, selon 9to5Mac. La première consiste en une amélioration de l’app ECG, qui permet de générer un électrocardiogramme. Le relevé peut donner une première idée d’un problème d’arythmie, à confirmer ou infirmer ensuite chez son médecin (lire : Entretien : les cardiologues face à l’ECG de l’Apple Watch).

D’après les fins limiers du site, la Pomme supprimera une des limitations de l’électrocardiographe de l’Apple Watch qui actuellement, se prend les pieds dans le tapis lorsque le cœur bat de 100 à 120 battements par minute (un souci pour lequel Apple ne fait aucun mystère dans cette fiche technique). Dans ce cas, l’ECG ne donne pas de résultats concluants, et c’est ce point qu’Apple veut résoudre, que ce soit de manière logicielle ou matérielle.

L’autre nouveauté, c’est le relevé de la quantité d’oxygène dans le sang. Cela devrait passer par un capteur de saturation pulsée en oxygène (SpO2) que d’autres ont expérimenté avant Apple ; c’est le cas de Withings avec l’ancien bracelet Pulse Ox, ou la plus récente montre ScanWatch. Fitbit a aussi activé cette fonction dans ses produits, en prélude à une fonction de suivi du sommeil plus complète.

Lorsqu’il est trop bas, habituellement sous les 90%, c’est le signe d’une mauvaise oxygénation du sang (hypoxémie), comme l’explique Withings dans cette note. Une bonne oxygénation du sang, habituellement entre 90 et 100%, est indispensable pour fournir l’énergie nécessaire au fonctionnement des muscles.

Dans ce cas, l’Apple Watch pourrait envoyer une notification, comme c’est le cas lorsque le cœur bat trop vite ou trop lentement pendant une certaine période de temps. On verra si Apple compte limiter cette fonction à la Series 6, où si d’autres modèles pourront mesurer continuellement le taux d’oxygène dans le sang. Depuis la toute première génération, le cardiofréquencemètre de l’Apple Watch est un pléthysmographe qui, en plus du reste, peut jouer le rôle d’un capteur de saturation pulsée en oxygène…

Le constructeur voudra peut-être améliorer encore son capteur de fréquence cardiaque comme il l’a fait avec la Series 4. L’idée étant de décrocher l’aval de la FDA, l’organisme américain en charge de la certification des appareils médicaux qui a donné son aval à l’ECG.

Leave a Reply