L’Apple Watch peut-elle détecter le COVID-19 ? On aura bientôt la réponse !

Spread the love

Dès le début de la pandémie, des scientifiques se sont demandé s’il est possible de détecter les premiers signes du COVID-19 grâce aux données enregistrées via les capteurs des accessoires connectés. Et de nombreuses études ont déjà été réalisées. Par exemple, la société Fitbit, qui a été rachetée par Google, a déjà conclu que ses montres peuvent détecter le COVID-19, afin d’inciter les personnes infectées à faire un test PCR le plus tôt possible.

« Ceci est important, car les gens peuvent transmettre le virus avant de se rendre compte qu’ils ont des symptômes ou lorsqu’ils ne présentent aucun symptôme. Si nous pouvons faire savoir aux gens qu’ils doivent se faire tester un jour avant le début des symptômes, ils peuvent s’isoler et se faire soigner plus tôt, contribuant ainsi à réduire la propagation du COVID-19 », expliquait le spécialiste des montres et des bracelets connectés. A l’époque, il était encore indépendant puisque le rachat par Google n’était pas encore finalisé.

Un partenariat entre Apple et une université américaine

Cette semaine, nous apprenons qu’une étude du même genre sera réalisée avec l’Apple Watch, par une université américaine. C’est par le biais d’une page de recrutement que nous apprenons l’existence de cette étude.

« Des chercheurs de la Seattle Flu Study et de l’Université de Washington font équipe avec Apple pour comprendre comment des appareils de tous les jours, comme une Apple Watch ou un iPhone, peuvent être utilisés pour prédire des maladies comme le COVID-19 », lit-on sur cette page.

Les chercheurs recrutent des volontaires âgés de 22 ans ou plus, résidant dans la grande région de Seattle, aux USA, et qui utilisent un iPhone. Cette étude durera six mois.

Les chercheurs fourniront une montre Apple Watch aux participants et en plus des données enregistrées par cet accessoire, ils devront également remplir régulièrement un formulaire. « Si vous tombez malade pendant l’étude, vous recevrez un écouvillon nasal gratuit à domicile pour être testé pour COVID-19 et d’autres maladies respiratoires, et il vous sera demandé de prendre des mesures de santé supplémentaires à l’aide de votre Apple Watch. Vos données et informations (y compris le fait que vous participez à l’étude) resteront confidentielles et ne seront utilisées et divulguées que dans la mesure permise par le formulaire de consentement éclairé », expliquent les chercheurs.

Apple : focus sur la santé et le bien-être

Lorsque l’étude sera terminée, il est possible que ces chercheurs arrivent à des conclusions similaires à celles de la société Fitbit. Cela pourrait alors être exploité par Apple afin de promouvoir son produit, qui est davantage décrit comme un accessoire pour la santé et le bien-être, que comme un gadget technologique.

Chaque année, la firme propose de nouvelles fonctionnalités dans ce domaine. Par exemple, sur l’Apple Watch 6 lancé au second trimestre 2020, Apple inclut un capteur Sp02 qui estime la concentration d’oxygène dans le sang. Par ailleurs, grâce au capteur ECG, l’Apple Watch a déjà sauvé de nombreuses vies.

D’après les rumeurs, Apple pourrait aller encore plus loin avec les prochains modèles, en proposant également un capteur capable de mesurer le taux de sucre dans le sang, via une technique qui ne nécessite pas de prélèvement sanguin. D’autres marques s’intéresseraient également à ce type de capteur, qui serait très important pour les utilisateurs diabétiques.

Apple Watch S6

9.3 / 10

NOTE

Leave a Reply