Languedoc-Roussillon : Jusqu’à 21 degrés, d’où vient cette étonnante douceur en plein hiver ? – 20 Minutes

Spread the love
Un thermomètre (illustration) — SYSPEO/SIPA

On a tombé la veste, dans le Languedoc et le Roussillon. Ces derniers jours, en plaine, les températures ont atteint 17 à 20 degrés, le 31 janvier, et même 21 degrés sur le Roussillon, ce qui est, selon Météo France, sept à neuf degrés de plus que la normale en cette saison. Mais d’où vient cette étonnante douceur ?

« L’arrivée d’une masse d’air issue du Sahara et circulant d’abord au-dessus des îles Canaries en Atlantique avant de remonter par l’ouest du Portugal vers le Midi de la France permet aux températures de grimper vers des valeurs, sinon exceptionnelles, en tout cas pas si fréquentes en pareille saison, et de nous faire bénéficier d’une douceur remarquable », indique Roland Mazurie, le chef de Météo France à Montpellier.

Des températures préjudiciables pour la végétation

Le mercure n’a cependant pas battu de records, qui sont de l’ordre de 22 ou 23 degrés, relevés en 1985 ou en 2002 notamment, voire 25 degrés, relevés à Perpignan​ le 29 janvier 1944.

Et ce n’est pas terminé : Météo France annonce une « extrême douceur » ce dimanche et lundi, avec des températures dépassant souvent 20 degrés en plaine. « Il faudra en profiter, car ensuite entre mardi et jeudi, la fraîcheur revient temporairement », indique le chef de Météo France à Montpellier, qui note cependant qu’une telle douceur en cette saison, « alors que l’hiver est loin d’être fini, sera peut-être très préjudiciable pour la végétation qui aura tendance à s’éveiller comme un début de printemps, alors que cette saison du printemps est encore bien loin. »

41 partages

Leave a Reply