L’Angleterre comptabilise 22,5 millions d’abonnements SVOD

Spread the love

15 millions d’abonnés pour 22,5 millions d’abonnements

La love story entre la SVOD et nos voisins britanniques se poursuit. Et de quelle manière ! Avant le début du confinement, l’OFCOM rappelle que plus de la moitié des foyers britanniques étaient abonnés à des services de SVOD. Tous les services de SVOD se sont développés rapidement au premier trimestre 2020, si bien que 53% des foyers anglais (15 millions) étaient abonnés à une offre de SVOD : Netflix, Amazon Prime Video ou NOW TV. Le marché britannique est largement dominé par Netflix : 13 millions de foyers y sont abonnés (46% des foyers), soit une hausse de 13% par rapport à 2019. Le second acteur du marché est Amazon avec 7,9 millions de foyers abonnés, en hausse de 32% par rapport à 2019. A fin mars 2020, l’OFCOM estime que le nombre d’abonnements à la SVOD est de 22,5 millions, soit une hausse de 18% par rapport au premier trimestre 2019 (19,1 millions d’abonnements).

12 millions de nouveaux abonnements

L’OFCOM nous informe que le BARB (Broadcasters Audience Research Board) n’a pas procédé à la collecte des données au second trimestre ce qui a amené l’OFCOM à réaliser des enquêtes en ligne pendant la période de confinement, c’est-à-dire la majeure partie du deuxième trimestre 2020. Parmi les données récoltées, on peut retenir : 

  • 2,8 millions d’adultes de plus de 16 ans se sont abonnés pour la première fois à un service de SVOD.
  • 12 millions d’adultes ont souscrit un nouvel abonnement SVOD pendant la période de confinement, soit 23% de la population adulte. 
  • Environ 7 millions d’adultes se sont abonnés à un service SVOD supplémentaire et environ 2 millions d’anciens abonnés ont repris un abonnement pendant le confinement.

L’OFCOM souligne que plus de la moitié des adultes (51%) ont consommé un service de SVOD au cours des premières semaines de confinement contre 46% les semaines précédant ces mesures. Toutes les tranches d’âge ont consommé de la SVOD : + 7 points chez les 55-64 ans et + 3 points chez les plus de 65 ans ; 32% des 55-64 ont consommé de la SVOD et 15% des plus de 65 ans.

TV vs SVOD

En avril 2020, alors que les frontières du Royaume-Uni étaient totalement fermées, le temps moyen passé à regarder des contenus audiovisuels a augmenté très rapidement pour atteindre environ 6 heures 25 minutes par personne et par jour, soit une heure et demie de plus que la moyenne de 2019. L’essentiel de cette consommation s’est porté sur les chaînes de télévision (en moyenne 3 heures 46 minutes par jour en direct, en différé ou à la demande), soit une augmentation de 32 minutes par rapport à 2019, l’essentiel de cette augmentation étant dû à la consommation d’informations. Toutefois, la plus forte croissance a été enregistrée dans les services de vidéo à la demande par abonnement, les Britanniques ayant consommé de la SVOD en moyenne 1 heure 11 minutes par jour en avril 2020, soit 37 minutes de plus qu’en 2019. Les jeunes adultes âgés de 16 à 34 ans ont regardé ces services pendant deux heures par jour en moyenne.

Disney+ Superstar

Disney s’est rapidement imposé, à partir du 24 mars, comme le troisième service du pays derrière Netflix et Amazon Prime Video et devant NOW TV. L’OFCOM précise que début juillet le service était utilisé au moins une fois par semaine par 45% de tous les adultes internautes, et par 59% des 16-34 ans. Disney + a séduit 16 % des adultes britanniques au cours des trois premiers mois suivant le lancement. La grande majorité (95 %) des abonnés à Disney+ sont également abonnés à Netflix et/ou Amazon Prime Video, ce qui signifie que Disney+ est complémentaire des deux principaux services SVOD. L’arrivée de Disney + a provoqué une hausse du nombre d’abonnements moyen par foyer : 1,6 au deuxième trimestre 2020, contre 1,5 au premier trimestre et 1,4 au troisième trimestre 2019. 

 

Après le confinement

La grande majorité des adultes en ligne qui s’abonnent à Netflix, Amazon Prime Video et Disney+ prévoient de maintenir leurs abonnements respectifs jusqu’au troisième trimestre 2020 : respectivement 96 %, 91 % et 84 %. Le solde d’abonnements devrait être positif à fin septembre puisque plus d’adultes prévoient de s’abonner à Netflix et Disney+ au troisième trimestre 2020 que d’abonnés qui prévoient de les annuler. En revanche, les services ayant moins d’abonnés ont une proportion plus élevée d’abonnés qui ont l’intention de se désabonner au cours du troisième trimestre 2020. Le marché britannique, mais aussi européen, est donc en train de se structurer autour des trois géants américains, laissant les miettes du marché SVOD aux acteurs locaux.

Leave a Reply