Laïcité : l’éducation nationale annonce un plan de formation sur quatre ans pour les personnels – Le Monde

Spread the love
Jean-Michel Blanquer, ministre de l’éducation nationale, à Paris, le 26 mai 2021.

L’éducation nationale forme-t-elle suffisamment ses enseignants à répondre aux atteintes à la laïcité ? Clairement non, répond Jean-Pierre Obin, ancien inspecteur général de l’éducation nationale, dans un rapport remis au ministre de l’éducation, lundi 14 juin. Déjà auteur d’un rapport particulièrement alarmant, en 2004, sur le respect de la laïcité à l’école, l’auteur de Comment on a laissé l’islamisme pénétrer l’école (Hermann, 2020) a été missionné, le 1er février, par le ministre de l’éducation, Jean-Michel Blanquer, pour rendre des propositions sur la formation des enseignants, dans le contexte du projet de loi confortant le respect des principes de la République, mais aussi du Grenelle de l’éducation, qui a révélé une demande sur le sujet – et dans la foulée des « incidents » qui ont émaillé les hommages scolaires à Samuel Paty, assassiné le 16 octobre par un terroriste islamiste.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Prières en sortie scolaire, contestations d’enseignements, insultes… Des référents laïcité racontent pourquoi ils ont été sollicités

Dans un texte d’une quinzaine de pages, que Le Monde a pu consulter, Jean-Pierre Obin fait état d’une « confusion intellectuelle » constatée après avoir interrogé des enseignants, des élèves et des personnels de l’éducation nationale sur leurs définitions de la laïcité et des valeurs républicaines. Il propose un plan de formation qui permettrait, en quatre ans, d’offrir un « premier niveau de formation à la laïcité » aux personnels, par le biais d’une journée de formation dans chaque établissement scolaire du territoire.

Jean-Michel Blanquer en a pris acte, en détaillant, lundi, les principaux points retenus. Fidèle aux propositions du rapport, l’éducation nationale lancera, dès la rentrée 2021, un plan de formation sur quatre ans. 1 000 formateurs suivront d’abord un enseignement intensif, avant de rayonner dans « chaque école, collège ou lycée », a précisé le ministère dans un communiqué de presse. Les formations dispensées dans les établissements seront à destination « de tous les personnels, quel que soit leur statut ».

La formation initiale des enseignants évolue également, en conformité avec les propositions de Jean-Pierre Obin : des « repères » sur la laïcité ont été adressés aux Inspé, les centres universitaires dans lesquels les candidats se préparent aux concours de l’enseignement, pour « faciliter la préparation » de l’épreuve d’admission, qui comporte une évaluation sur la transmission des valeurs de la République. Une anthologie de textes de référence sur la laïcité devrait également être éditée et distribuée dans toutes les écoles et établissements scolaires.

Il vous reste 65.06% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Leave a Reply