L’ADN a parlé : l’homme arrêté à Glasgow n’est pas Xavier Dupont de Ligonnès – LCI

































Police

Toute L’info sur

L’énigme Dupont de Ligonnès

FAIT DIVERS – Un homme suspecté d’être Xavier Dupont de Ligonnès, auteur présumé d’un quintuple meurtre à Nantes en 2011, a été arrêté à l’aéroport de Glasgow, vendredi soir. Ce samedi, grâce à un test ADN, on apprend qu’il ne s’agit pas du père de famille qui a disparu depuis plus de huit ans.

LE POINT A LA MI-JOURNEE

– Hier, un homme a été arrêté par la police à l’aéroport de Glasgow, à la descente de son avion en provenance de Roissy. 

– Les policiers écossais prennent les empreintes digitales de cet homme. Pour eux, il s’agit de Xavier Dupont de Ligonnès, l’homme recherché depuis 2011 pour les meurtres de cinq membres de sa famille. 

– Le procureur de Nantes, en charge de l’enquête a appelé à la prudence en attendant les résultats des tests ADN.

– Les enquêteurs ont mené des perquisitions, à Limay (Yvelines) dans la maison dont l’adresse figure sur le passeport en possession de l’homme arrêté à Glasgow. 

– Des enquêteurs français ont fait le déplacement à Glasgow pour faire des tests ADN sur l’homme interpellé en Ecosse et certifier ou pas de son identité. 

– Des voisins, interrogés, mettent en doute la version selon laquelle l’homme arrêté est Xavier Dupont de Ligonnès

– Ce samedi en fin de matinée, les tests ADN sont formels : l’homme interpellé à Glasgow n’est pas Xavier Dupont de Ligonnès. 

Info tf1/lci

Selon nos informations, l’homme arrêté à Glasgow n’est pas Xavier Dupont de Ligonnès d’après les tests ADN effectué. 

POLICE SCIENTIFIQUE 

Selon Eric Mora, du syndicat national des personnels de police scientifique qui intervenait sur notre antenne, l’identification par les empreintes digitales diffèrent entre l’Ecosse et la France. 

En France, les points de comparaison doivent être de “douze”, pour une “identification formelle. En dessous de ces douze points, cela n’est pas un critère d’identification”. “Dans les pays anglo-saxons, le protocole d’identification n’est pas le même : ils se basent sur les formes de dessins sur les doigts”, précise Eric Mora. 

IDENTIFICATION 

Les enquêteurs français sont en route pour l’Ecosse, afin de procéder à l’identification de l’homme suspecté d’être Xavier Dupont de Ligonnès.

LIMAY 

Les voisins de l’homme qui a été interpellé vendredi soir à Glasgow n’en reviennent pas, à l’image de celui que nous avons interrogé dans ce village des Yvelines.

‘ : ‘‘ wrapper.innerHTML = content.replace(/escaped-script>/g, ‘script>’); });
]]>
En direct

IDENTIFICATION EN COURS

Selon le procureur de Nantes, interrogé par l’AFP, “des vérifications sur l’identification” de l’homme arrêté à Glasgow sont en cours.

Urgent

Selon nos informations, les empreintes digitales ne correspondent que “très partiellement”. Et d’après l’AFP, il demeure un doute sur l’identité de l’homme arrêté à Glasgow, selon une source proche de l’enquête. 

Jusqu’en mai 2013, la soeur de Xavier Dupont de Ligonnès tenait un blog dans lequel elle revenait sur l’affaire du quintuple meurtre de Nantes, pour laquelle son frère demeure le principal suspect. Notre équipe l’avait rencontrée.

‘ : ‘‘ wrapper.innerHTML = content.replace(/escaped-script>/g, ‘script>’); });
]]>

UN TEMOIGNAGE SEME LE DOUTE

Sur Europe1, un voisin témoignait au micro de la radio, ce matin et son témoignage sème le doute : “Vendredi matin il a pris l’avion, comme il fait d’habitude. Il rentrait en Écosse, sa femme l’attendait à Glasgow. On l’a eu tout à l’heure au téléphone, et elle dit ‘voilà, ils l’ont arrêté, je n’ai pas plus de nouvelles’. Elle est effarée. Il n’a rien à voir ! Même s’il a pris X années de plus, il n’a rien à voir avec cette tronche-là ! C’est un homme qui est grand, visage rond, rien à voir !”, explique ce voisin. Pendant la perquisition, je suis monté pour essayer de voir un policier, pour leur dire qu’ils étaient en train de se planter lamentablement. Ça fait 30 ans que je le connais ce mec-là, c’était un ami. J’ai été à son mariage en Écosse”. 

LE PROCUREUR RESTE PRUDENT

Dans une interview accordée à Ouest France, le procureur de Nantes, Pierre Sennès, “reste prudent” en attente de “certitudes”. “Je reste prudent. Des enquêteurs partent en Écosse ce matin avec des éléments d’identification. Il convient d’attendre le résultat de cette investigation demandée par le juge d’instruction pour avoir des certitudes”, dit-il. 

EXTRADÉ ?

L’homme suspecté d’être Xavier Dupont de Ligonnès est actuellement entre les mains de la police écossaise. Des enquêteurs français se sont rendus sur place. La question de l’extradition du principal suspect dans l’affaire du quintuple meurtre commis à Nantes en 2011, se pose. Didier Rebut, professeur de droit pénal à Assas (Paris), nous explique les tenants et les aboutissants d’une procédure complexe.

‘ : ‘‘ wrapper.innerHTML = content.replace(/escaped-script>/g, ‘script>’); });
]]>

TIMING 

Nos confrères de Ouest-France ont interrogé le réalisateur de la série de M6 sur Xavier Dupont de Ligonnes qui doit être diffusée en 2020 sur la chaine. Il se dit “sidéré” et précise qu’il venait de terminer son film, ce vendredi 11 octobre, date de l’arrestation du fugitif présumé.

TEMOIGNAGE 

Bruno de Strabenrath, un de ses amis proches l’affirme : “Je suis sûr que Xavier Dupont de Ligonnès avait des complicités”. 

“Je suis sûr que Xavier Dupont de Ligonnès avait des complicités”, affirme Bruno de Strabenrath, un de ses amis proches

"Je suis sûr que Xavier Dupont de Ligonnès avait des complicités", affirme Bruno de Strabenrath, un de ses amis proches

EXPLICATIONS 

Comment les enquêteurs ont-ils retrouvé la trace de l’homme le plus recherché de France ?

Dénonciation anonyme, empreintes digitales… comment les policiers ont retrouvé la trace de Xavier Dupont de Ligonnès

Dénonciation anonyme, empreintes digitales... comment les policiers ont retrouvé la trace de Xavier Dupont de Ligonnès

ARCHIVES

‘ : ‘‘ wrapper.innerHTML = content.replace(/escaped-script>/g, ‘script>’); });
]]>

JUSTICE

Le procureur de la République de Nantes appelle à la “prudence”. “Demain, des équipes d’enquêteurs du service national de recherche des fugitifs et de la police judiciaire de Nantes vont se rendre en Ecosse”, a indiqué Pierre Sennès. “Ils vont donc faire des vérifications auprès de la personne qui a été arrêtée pour s’assurer que c’est bien M. Dupont de Ligonnès. Donc il convient en l’attente de ces vérifications d’être prudent”, a-t-il ajouté

ENQUETE

Dénonciation anonyme, empreintes digitales… comment les policiers ont retrouvé la trace de Xavier Dupont de Ligonnès

Dénonciation anonyme, empreintes digitales... comment les policiers ont retrouvé la trace de Xavier Dupont de Ligonnès

LE POINT SUR L’ARRESTATION

‘ : ‘‘ wrapper.innerHTML = content.replace(/escaped-script>/g, ‘script>’); });
]]>

ECOSSE

Selon Ouest France, qui cite une source “très fiable”, Xavier Dupont de Ligonnès se serait remarié au Royaume Uni et aurait refait sa vie en Ecosse

LA LONGUE CAVALE

Huit ans de cavale et 1000 signalements infructueux : toutes ces fois où Xavier Dupont de Ligonnès avait été “repéré”

Huit ans de cavale et 1000 signalements infructueux : toutes ces fois où Xavier Dupont de Ligonnès avait été "repéré"

ECOSSE

La police écossaise confirme avoir procédé à l’arrestation du suspect “à la demande des autorités françaises”.

L’homme “demeure en garde à vue à la suite d’un mandat d’arrêt européen émis par les autorités françaises”, a précisé une porte-parole. “L’enquête se poursuit pour confirmer son identité”

JUSTICE

Xavier Ronsin, l’ancien procureur de Nantes en charge de l’affaire, aujourd’hui président de la cour d’appel de Rennes, ne fera “aucun commentaire” sur la découverte du suspect

FUGITIF

“Je suis sûr que Xavier Dupont de Ligonnès avait des complicités”, affirme Bruno de Strabenrath, un de ses amis proches

"Je suis sûr que Xavier Dupont de Ligonnès avait des complicités", affirme Bruno de Strabenrath, un de ses amis proches

INVESTIGATIONS

Selon Le Parisien, des investigations et des perquisitions sont en cours en région parisienne, où le suspect aurait pu avoir un point de chute, ayant vécu durant “plusieurs années” en Ecosse.

Une information confirmée à LCI. Notre source précise que la perquisition a lieu dans le secteur de Limay, dans les Yvelines

IDENTIFICATION

“Il faut le voir pour le croire, il est absolument méconnaissable”, témoigne une source au ministère de l’Intérieur auprès de Presse-Océan. “S’il n’y avait pas les empreintes, on ne penserait pas que c’est lui.”

REACTIONS

REACTIONS

ADN

Les enquêteurs français ont “transmis des moyens d’identification” a la police écossaise et attendent désormais les résultats de la comparaison ADN (source proche de l’enquête à l’AFP)

ON FAIT LE POINT

VIDEO – Depuis le mois d’avril 2011, les enquêteurs avaient reçu des centaines de signalements

‘ : ‘‘ wrapper.innerHTML = content.replace(/escaped-script>/g, ‘script>’); });
]]>

Si vous ne parvenez pas à voir le direct ci-dessus, cliquez sur ce lien : https://www.lci.fr/direct/

ENQUETE

‘ : ‘‘ wrapper.innerHTML = content.replace(/escaped-script>/g, ‘script>’); });
]]>

DENONCIATION ANONYME

Selon une information de France Info confirmée de source proche de l’enquête, la police a reçu en début d’après-midi un appel anonyme l’informant que le suspect s’apprêtait à prendre un avion pour l’Ecosse au départ de Roissy. N’ayant pas pu l’interpeller à temps en France, les enquêteurs ont alerté Interpol

VIDEO 

“Je suis sûr qu’il a eu des complicités”, affirme un proche

‘ : ‘‘ wrapper.innerHTML = content.replace(/escaped-script>/g, ‘script>’); });
]]>

POLICE

Les enquêteurs français en charge de l’affaire Dupont de Ligonnès sont en route pour Glasgow (source proche de l’enquête à l’AFP)

LE POINT A 7H

– Un homme dont les empreintes correspondaient à celle de Xavier Dupont de Ligonnès, principal suspect du quintuple meurtre de sa famille en 2011, a été  interpellé à son arrivée à l’aéroport de Glasgow (Ecosse) dans l’après-midi, en provenance de Roissy-Charles-de-Gaulle.

– L’homme a été identifié au moyen de ses empreintes digitales par la police écossaise, après une alerte à Interpol par les enquêteurs français. Une expertise ADN était en cours vendredi soir pour confirmer son identité. Selon plusieurs témoignages, le fugitif était méconnaissable. Des enquêteurs nantais ont été envoyés en Ecosse.

– Une perquisition a eu lieu vendredi soir à Limay (Yvelines), à l’adresse indiquée sur ce passeport. 

– Le procureur de la République de Nantes a appelé dès vendredi soir à la “prudence”, le temps que l’identité de l’homme interpellé soit formellement confirmée.

– Disparu depuis avril 2011, Xavier Dupont de Ligonnès était activement recherché pour le meurtre de sa femme et de ses quatre enfants, dont les corps avaient été retrouvés enterrés sous la terrasse du domicile familial

Il était l’un des suspects les plus recherchés de France depuis huit ans. Xavier Dupont de Ligonnès, disparu après le quintuple meurtre de sa famille à Nantes, a été arrêté vendredi à l’aéroport de Glasgow, en Ecosse, en provenance de l’aéroport français de Roissy-Charles-de-Gaulle. 

Selon les révélations du Parisien, confirmées par une source proche de l’enquête à l’AFP, le suspect de la “tuerie de Nantes” voyageait sous une fausse identité. Il a été trahi par ses empreintes digitales. Le site du quotidien précise que l’homme n’a opposé aucune résistance lors de son arrestation. 

La source contactée par l’AFP a précisé que Xavier Dupont de Ligonnès avait été repéré par les policiers à l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle avant l’embarquement, mais que ces derniers n’avaient pas eu le temps d’intervenir et avaient prévenu Interpol, l’organisation internationale de la police criminelle.

Ces informations ont été également confirmées à LCI. Selon nos informations, les enquêteurs français ont reçu une alerte tardive sur la présence du suspect à Roissy, décidant alors d’en aviser Interpol. Scotland Yard a été déclenché à son arrivée à Glasgow. 

Toutes les dernières infos sont à retrouver dans notre live ci-dessous :

Lire aussi

Huit ans de recherches intenses

Xavier Dupont de Ligonnès avait disparu après la découverte des corps de son épouse Agnès, 48 ans, et de ses quatre enfants, Arthur, 21 ans, Thomas, 18 ans, Anne, 16 ans et Benoît, 13 ans, le 21 avril 2011, enterrés dans le jardin de leur domicile. La dernière preuve de vie de Xavier Dupont de Ligonnès avait été signalée le 15 avril. 

Avant la découvert des corps de sa famille, plusieurs lettres écrites par le suspect avait été adressées au collège de deux de ses enfants ainsi qu’à ses proches, laissant entendre que la famille avait été contrainte de déménager en raison d’une “mutation professionnelle urgente”, ou encore qu’il avait dû être “exfiltré” vers les Etats-Unis en raison d’activités professionnelles secrètes. 

Xavier Dupont de Ligonnès faisait l’objet d’une circulaire de recherche d’Interpol. Resté introuvable, le suspect avait suscité une série de fausses alertes, des témoins ayant cru l’identifier, notamment dans le sud de la France.

Advertisements

Leave a Reply