L’administration française adopte le moteur de recherche Qwant

Spread the love
Moteur de recherche Qwant

Moteur de recherche Qwant

Qwant nous informe que l’Etat français a choisi de déployer son moteur de recherche comme solution par défaut dans l’administration. Cette démarche permet de prendre du recul face aux solutions les plus populaires. Le moteur Qwant est également perçu comme une alternative viable tout en répondant aux enjeux de la protection des données personnelles et de la souveraineté numérique.

Cette décision est le fruit d’un processus assez long. Le communiqué de presse explique

« A l’occasion de Vivatech 2019. Cédric O, Secrétaire d’Etat chargé du Numérique, avait annoncé que les directions des systèmes d’information (DSI) de l’État et de l’administration française seraient invitées à installer Qwant comme moteur de recherche par défaut. Les services de l’État ont en effet identifié une série de critères techniques et juridiques que doit remplir un moteur de recherche installé par défaut sur les postes des agents de l’administration, puis déterminé que « le seul capable de répondre aux attentes du gouvernement » est Qwant. »

Qwant, le moteur de recherche par défaut de l’administration française

Le dossier est désormais clôturé avec un choix confirmé suite à des audits pour lesquels Qwant a ouvert l’ensemble de ses codes sources. Il se démarque par ses choix de garantir la non-traçabilité des recherches et la non-corrélation des requêtes. Le moteur assure ainsi un certain niveau de confidentialité des recherches. Ce moteur représente aujourd’hui 4 à 5 % du marché de la recherche en France.

Qwant représente aujourd’hui 4 à 5 % du marché de la recherche en France. Son sité Internet explique

« Conçu et basé en France, Qwant est le premier moteur de recherche qui protège les libertés de ses utilisateurs et veille à préserver l’écosystème numérique. Nos mots clés : vie privée et neutralité. »

Leave a Reply