L’absence de Clubhouse sur Android n’est pas une spécificité, c’est une urgence

Spread the love

Quand est-ce que Clubhouse sera disponible aux smartphones Android ? Des millions de potentiels utilisateurs de l’application américaine sont toujours écartés de celle-ci. Ils n’y ont probablement jamais mis les pieds par un autre moyen. Si cela pouvait sembler être une spécificité, en plus de la politique d’inscription par invitation, il s’agit maintenant d’une urgence. Clubhouse se doit d’arriver sur Android.

Une échéance se précise

Sur Twitter, le développeur et bien informé Morgan Evetts a laissé un commentaire sur un précédent tweet d’annonce d’un employé de Clubhouse. Relayé par 9To5Google, le message fait l’annonce d’une sortie de l’application Android en mai, le mois prochain. Son équipe travaillerait dessus depuis « environ six semaines ».

Courant janvier et février, quand l’application faisait les premières annonces au sujet de sa sortie sur Android, le travail n’avait certainement pas encore débuté. Il faut dire que Clubhouse a connu une croissance exponentielle, de 3,5 millions de téléchargements le 1er février à plus de 8 millions deux semaines plus tard. Ses développeurs devaient être bien occupés à maintenir les serveurs de l’application en vie.

Au mois de mars, l’application a proposé à ses nouveaux utilisateurs d’inviter jusqu’à 10 personnes pour ouvrir un compte, au-delà des précédentes limites. En conséquence, elle a maintenu sa croissance pour rapidement dépasser les 20 millions d’utilisateurs fin mars. Une stratégie d’ouverture de l’application de moins en moins élitiste donc, devenue obligatoire pour survivre.

Lire aussi – J’ai bien peur que Clubhouse ne soit déjà mort

Faire face à la concurrence

Le contexte a bien changé. L’urgence a pris forme alors que les gros acteurs du web comme Facebook, LinkedIn, Twitter et Spotify ont fait comprendre qu’ils souhaitaient très vite lancer leur fonctionnalité calquée sur le modèle de Clubhouse. Certains ont déjà passé le cap de la bêta, comme c’est le cas de Twitter avec « Spaces », qui se déploie sur Android avant Clubhouse.

Ce qui faisait donc le cachet de l’application de conférences audio interactives devra rapidement se faire oublier. Les inscriptions par invitation et l’exclusivité iOS faisaient partie des ingrédients qui ont certainement participé à la popularité de la plateforme tout droit sortie de la Silicon Valley. L’avenir dira si en l’absence de ces spécificités l’application sera moins convoitée. Mais en vue de la concurrence, le message être clair : Clubhouse sur Android sera primordial.

Leave a Reply