La ville d’Angers est victime d’un ransomware qui bloque ses services en ligne

Spread the love

La ville d’Angers et la métropole sont touchées depuis samedi par une cyberattaque qui bloque l’ensemble de leurs ordinateurs. Par le biais d’un thread sur Twitter, la municipalité a précisé les modalités de ce piratage.

Dans la nuit de vendredi à samedi une cyberattaque a ciblé le système d’information de la ville d’Angers et de la métropole. Le diagnostic a conclu à une attaque de type rançongiciel qui a frappé La Rochelle, Aix Marseille, Vincennes, l’Ademe… dans un passé récent.

Une hausse préoccupante des attaques par ransomware

Dans la foulée, la commune indique que ses équipes ont pris contact avec « la direction du système d’information de la ville en lien avec l’Autorité Nationale de Sécurité des Systèmes d’Information (ANSSI) pour établir un protocole de sauvegarde et de restauration du système ». Mais elle prévient déjà que ce processus devrait être long et impacter son fonctionnement en ligne.

Un peu plus tard, ce lundi, les choses semblent toutefois s’améliorer. La municipalité a précisé que ses centres d’appel fonctionnent et que « l’ensemble des démarches pour les titres d’identités et état civil sont accessibles au public en mairie centrale mais suspendu en mairies de quartier. » Enfin, les bibliothèques municipales devraient rouvrir ce mercredi. Si aucune extraction de donnée n’a été relevée, une plainte a toutefois été déposée par la Mairie.

À noter que les attaques par ransomware sont en recrudescence depuis le début de la pandémie. Comme l’illustre l’exemple angevin, elles touchent beaucoup la France. Ainsi, en septembre dernier, l’ANSSI avait répertorié deux fois plus d’attaques qu’au cours de l’année 2019 dans l’Hexagone. Celles-ci touchent des organisations telles que des collectivités locales, des entreprises ou des hôpitaux. Les particuliers ne sont pas épargnés. Il est donc important de se montrer vigilant et d’utiliser des outils de protection adaptés aux risques.

Antivirus Bitdefender Plus

Par : Bitdefender

Leave a Reply