La vidéo choc d’un chasseur prêt à tirer à travers une route dans la Drôme – France Bleu

Alors qu’il circulait à vélo, le naturaliste Pierre Rigaux a surpris, samedi après-midi 1er octobre à 16h, plusieurs chasseurs installés sur un talus au bord de la route départementale D2 entre le col de la Machine et Saint-Laurent-en-Royans, dans le Vercors. Pierre Rigaux, qui milite par ailleurs pour l’abolition de la chasse, en fait alors une vidéo qu’il a postée sur les réseaux sociaux.

Dans cette vidéo, la discussion est cordiale. On entend le naturaliste apostropher le chasseur, posté sur un talus, en direction de la route, et lui demander “mais, vous allez tirer à travers la route ?”. Le chasseur lui répond tranquillement “oui, mais par-dessus, on ne risque rien […] qu’il passe quoique ce soit au-dessous, n’ayez pas peur. On n’est pas des assassins et on sait ce qu’on fait quand même” assure-t-il en rigolant. Ce même chasseur reconnait ensuite que ce n’est pas autorisé, ni le fait de tirer en direction de la route, ni le fait de ne pas porter de gilet orange, mais assure qu’il est “novice”

Sur le plan national, il n’est possible de tirer à proximité d’une voie publique qu’à la condition d’être de dos et de ne pas se trouver sur l’emprise de la route (c’est-à-dire accotements, fossés et talus). Par ailleurs, le port d’un gilet de couleur vive et orange est “obligatoire pour les chasseurs en action de chasse collective au grand gibier”, d’après le Schéma Départemental de Gestion Cynégétique (SDGC) de la Drôme.

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d’intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.


Gérer mes choix

La fédération des chasseurs de la Drôme que nous avons sollicitée se dit scandalisée par le comportement du chasseur. “C’est aberrant” se désole Rémi Gandy, président de la fédération. Celui-ci promet de faire la lumière sur la présence de ce chasseur sans gilet de sécurité en bord de route, qui prétend être prêt au tir, soit plusieurs manquements graves aux règles de sécurité de la chasse. Il promet des sanctions.  De leur côté, les gendarmes ont également ouvert une enquête.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *