La vaccination contre le Covid-19 débutera « le même jour » dans tous les pays de l’Union européenne – Le Monde

Spread the love

« De la même façon que nous avons traversé dans l’unité cette pandémie, entreprenons de concert et tous unis l’éradication de cet horrible virus », a exhorté, mercredi 16 décembre, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen. Elle a annoncé que les vingt-sept Etats de l’Union européenne (UE) pourraient « commencer le même jour » leur campagne de vaccination contre le Covid-19, après la notification du feu vert du régulateur européen au vaccin développé par Pfizer-BioNTech.

« Enfin, d’ici une semaine, le premier vaccin sera autorisé, les vaccinations pourront commencer immédiatement (…). C’est une tâche immense », a affirmé la chef de l’exécutif européen devant le Parlement, à Bruxelles. « Commençons donc aussitôt que possible ces vaccinations, tous ensemble à vingt-sept, avec un début le même jour », a-t-elle ajouté à l’occasion d’une séance plénière – largement en visioconférence – des eurodéputés.

Sous la pression de l’Allemagne, l’Agence européenne des médicaments (AEM) avait annoncé mardi qu’elle se pencherait le 21 décembre – une semaine plus tôt que prévu – sur le sort du vaccin Pfizer-BioNTech. Après avoir examiné l’avis du régulateur et consulté les Etats membres (un processus susceptible de durer quelques jours), la Commission européenne pourra délivrer son autorisation de mise sur le marché conditionnelle dans l’UE, aux alentours de Noël.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Les Vingt-Sept suspendus au verdict de l’Union européenne sur les vaccins contre le Covid-19

« Un portefeuille diversifié » de vaccins

« Nous avons acheté plus de doses [de vaccins] qu’il n’en faut pour tout le monde en Europe », par des contrats passés avec différents laboratoires, afin de se constituer « un portefeuille diversifié » de vaccins en développement, a rappelé la présidente de la Commission.

Le président français, Emmanuel Macron, avait déjà déclaré mardi que la campagne de vaccination contre le Covid-19 serait lancée le même jour dans tous les pays de l’UE, selon des propos rapportés par des chefs de groupe de l’Assemblée nationale. Son entourage avait confirmé ces propos, précisant qu’il n’y avait pas encore de date fixée.

Alain Fischer, l’immunologue nommé par le gouvernement français pour piloter sa stratégie vaccinale, a estimé mercredi que l’Europe n’était pas en « retard » sur le déploiement de la vaccination contre le Covid-19 ; mais il ne faudra pas attendre une fois que les autorisations seront données. « Le mot “retard” n’est pas juste, il y a la nécessité de la rigueur, » a déclaré le professeur Fischer sur France Inter. « C’est l’élément essentiel, d’assurer que ces vaccins, le jour où on pourra commencer à les administrer à nos concitoyens, [ont] été validés comme étant raisonnablement sûrs et efficaces, autrement dit que la balance bénéfice-risque est extrêmement favorable. (…) Laissez les autorités réglementaires finir leur travail, elles vont le finir dans les jours qui viennent, on n’est pas, honnêtement, à quelques jours près », a-t-il poursuivi.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Vaccin contre le Covid-19 : « L’éthique exige que soit garanti l’accès pour tous aux données scientifiques »

Le vaccin développé conjointement par les laboratoires américain Pfizer et allemand BioNTech est le premier à avoir été approuvé dans un certain nombre de pays occidentaux, dont le Royaume-Uni et les Etats-Unis – où les premières injections ont eu lieu ces derniers jours –, mais également dans de nombreux autres Etats, comme le Mexique et l’Arabie saoudite.

Décryptage : Ce que l’on sait de la sûreté des vaccins à ARN messager

Notre sélection d’articles sur les vaccins contre le Covid-19

Le Monde avec AFP

Leave a Reply