La transcription par l’IA s’apprête à conquérir le marché

Spread the love
La transcription par l'IA s'apprête à conquérir le marché

Une société de transcription et de sous-titrage qui contribue à faire évoluer le secteur vers l’intelligence artificielle a fait une acquisition clé pour consolider sa position sur le marché. Pour de nombreux acteurs de secteurs comme le journalisme, la nouvelle est douce-amère, car elle annonce de nouveaux niveaux d’efficacité et de précision dans la transcription, mais signale également les derniers jours du transcripteur.

Verbit, qui se présente comme la plus grande plateforme de transcription assistée par ordinateur au monde, a acquis la société de sous-titrage VITAC aux Etats-Unis. Cette opération permettra à Verbit de consolider sa position de force dominante sur le marché de la transcription et du sous-titrage professionnels, essentiels pour des secteurs comme le droit, les médias, l’éducation et les entreprises.

En tant que journaliste, j’ai une relation privilégiée avec les professionnels de la transcription humaine. Le degré auquel les transcripteurs professionnels s’efforcent de corriger une faute d’orthographe ou d’inclure une liste de mots probables dans une partie déformée d’un document audio peut frôler l’héroïsme. Le simple fait de faire transcrire quelque chose a souvent constitué une sorte de démarcation officieuse entre les journalistes chevronnés et les débutants, pour lesquels les rites d’initiation de la transcription des interviews sont aussi brutaux que fastidieux. Et pour des applications de niche, notamment dans certaines sphères médicales et universitaires spécialisées, la transcription par un humain peut encore être nécessaire.

publicité

Une approche hybride

Mais, sentimentalisme mis à part, il s’agit depuis longtemps d’un secteur tourné vers l’innovation. L’essor de la technologie de reconnaissance vocale et la capacité de machine learning à analyser la langue parlée à l’aide d’immenses ensembles de données signifient que le vent a tourné. La transcription par l’IA seule est encore loin d’être parfaite, mais les entreprises s’appuient de plus en plus sur l’IA pour un premier passage de la transcription audio.

Verbit, basé à San Francisco, utilise une approche hybride de la transcription. Une technologie interne basée sur l’IA transforme les vidéos et les audios en direct ou enregistrés en sous-titres et transcriptions d’une précision de plus de 99 %, selon la société, pour les secteurs de l’éducation, du droit, des médias et des entreprises.

Les transcripteurs humains agissent alors comme des équipes de nettoyage pour accroître la précision du texte.

Au service des médias, des grands comptes et des agences gouvernementales

« Nous sommes ravis de renforcer notre position de leader du marché de la transcription et du sous-titrage en partenariat avec VITAC. Cette opportunité nous permet d’élargir nos offres pour le secteur vertical des médias et de fournir des capacités de transcription avancées à nos clients actuels dans les domaines de l’éducation, du droit et des entreprises », fait valoir Tom Livne, PDG et fondateur de Verbit. « La société combinée exploitera des décennies d’expertise en matière de transcription et de sous-titrage pour proposer aux clients une solution de premier ordre basée sur notre technologie éprouvée. Nous continuerons d’investir dans notre plateforme, nos meilleurs talents et notre expertise du domaine pour faire évoluer et développer nos solutions, afin de répondre aux besoins dynamiques de nos clients. »

VITAC, qui s’est concentré sur l’accessibilité de la communication par le sous-titrage, est responsable du sous-titrage de centaines de milliers d’heures de programmation chaque année, avec des clients comprenant toutes les sociétés de radiodiffusion et la plupart des réseaux câblés, ainsi que des sociétés Fortune 1000, des établissements d’enseignement et des agences gouvernementales.

« Nous sommes ravis de rejoindre la famille Verbit et de renforcer sa position de leader dans le secteur de la transcription au niveau mondial », affirme Chris Crowell, PDG de VITAC. « Nous avons été incroyablement impressionnés par la croissance rapide et les avantages technologiques de Verbit, et ensemble, nous sommes impatients de servir davantage cette industrie dynamique avec des clients de tous les segments verticaux. »

Source : ZDNet.com

Leave a Reply