La technologie mini-LED équiperait aussi le futur iPad Pro 11 pouces – Numerama

Spread the love

Introduite sur l’iPad Pro de 12,9 pouces, la technologie mini-LED devrait être proposée sur la le modèle de 11 pouces. Ainsi que sur les MacBook.

Cette année, Apple a apporté une nouvelle technologie d’affichage à sa gamme d’iPad. Pour le moment, elle n’est réservée qu’au modèle le plus cher : l’iPad Pro pourvu d’une diagonale d’écran de 12,9 pouces est équipé d’un écran mini-LED. Cette nouveauté, articulée autour d’un rétroéclairage plus évolué, permet d’accentuer les contrastes et d’offrir une meilleure expérience visuelle. Naturellement, cette technologie va prendre place sur d’autres produits de la firme de Cupertino.

Selon les informations de l’analyste Ming-Chi Kuo (via AppleInsider le 9 juillet), l’écran mini LED — baptisé Liquid Retina XDR — équiperait le futur iPad Pro de 11 pouces. Une évolution qui paraît logique. Le mini-LED serait également proposé sur le catalogue MacBook. Le spécialiste des indiscrétions Apple évoque 2022 pour une nouvelle génération de MacBook Air proposant cette technologie.

iPad Pro 2021 // Source : Louise Audry pour Numerama

Apple mise sur le mini-LED plutôt que l’OLED

Si Apple mise désormais sur la technologie OLED pour ses iPhone, tout porte à croire qu’il préfère le mini-LED pour ses iPad et ses futurs MacBook. Pour rappel, le mini LED s’appuie, comme son nom l’indique, sur un rétroéclairage composé de milliers de petites LED. Cela permet de mieux diffuser la lumière, avec des résultats saisissants en termes de profondeur des noirs et de pics lumineux (jusqu’à 1 600 nits). « Ces mini-LED sont regroupées dans plus de 2 500 zones de gradation contrôlées individuellement  », indique Apple au sujet de la technologie. 

Lors de notre test du nouvel iPad Pro, on a loué l’apport de la technologie mini-LED : « Avec un écran rétroéclairé, le noir est toujours blanchi, dans une sorte de teinte de gris qui se voit parfaitement sur l’écran de l’iPad Pro de 2020. Avec un écran mini-LED, le rétroéclairage par zone permet d’éteindre les zones noires et de produire un contraste de 1 000 000:1, avec un noir profond.  » Néanmoins, on a pu déplorer un phénomène gênant : du blooming, qui fait apparaître un halo lumineux autour des éléments brillants sur des zones sombres (exemple : des sous-titres). C’est le point sur lequel devra travailler Apple pour rendre le Liquid Retina XDR incontournable.

Pour acquérir une tablette équipée d’un écran OLED (qui n’est pas touché par le blooming), il faut se tourner vers Samsung et son ardoise Galaxy Tab S7+.

Crédit photo de la une : Louise Audry pour Numerama

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo

Leave a Reply