La sincérité de Macron sur l’environnement ne convainc pas les Français [SONDAGE EXCLUSIF] – Le HuffPost

Spread the love

POLITIQUE – Les spécialistes des questions écologiques n’étaient pas convaincus par le discours d’Emmanuel Macron devant la Convention Climat. Les Français ne le sont visiblement pas davantage. C’est en tout cas ce qu’indique un sondage réalisé par Yougov pour Le HuffPost dans la foulée des annonces du chef de l’État.

Saluant le travail des 150 citoyens, Emmanuel Macron a annoncé lundi 29 juin qu’il comptait transmettre au gouvernement ou au Parlement, ou encore soumettre à référendum “la totalité” de leurs propositions, ”à l’exception de trois d’entre elles”: l’abaissement de la vitesse sur l’autoroute, la modification du préambule de la Constitution et une taxe de 4% sur les dividendes. 

“Le temps est venu de faire, d’agir” sur la Transition écologique, a-t-il notamment lancé, comme pour ouvrir une nouvelle phase de son quinquennat. Un engagement sincère? Non, pour la majorité des Français, selon notre enquête d’opinion menée du lundi 29 dans l’après-midi au mardi 30 juin.

Mauvais bilan, ambitions insincères

À la question de savoir si l’engagement du président de la République dans l’amorce de la Transition énergétique est sincère, 58% des sondés répondent par la négative. Un score qui tombe à 18% chez les sympathisants de La République en marche, logiquement plus enclins à soutenir Emmanuel Macron.

Le détail de ces chiffres est toutefois moins reluisant pour le chef de l’État. Seuls 3% des citoyens interrogés pensent Emmanuel Macron “tout à fait sincère” dans ses ambitions écolos, quand 26% le jugent “plutôt sincère.” Les Français sont, toujours selon notre sondage Yougov, plus nombreux à estimer le président de la République “pas du tout sincère” dans cette nouvelle approche (28%). 

Une critique qui trouve peut-être en partie sa source dans les atermoiements passés du président de la République mais également sur certaines propositions phares de la Convention Climat. En plus du refus catégorique de reprendre certaines mesures, le chef de l’État a entretenu le flou sur la rénovation thermique des bâtiments ou l’accord commercial controversé CETA.

Malgré son discours volontariste salué par certains écolos proches de la majorité, Emmanuel Macron a donc encore tout à prouver. D’autant que la vague verte observée lors des élections municipales dans les grandes villes du pays, le pousse à aller plus vite. Selon la même enquête d’opinion, 66% des Français pensent que le chef de l’État n’a pas fait assez pour le climat lors des premières années de son quinquennat. Ils sont seulement 22% à penser le contraire.

Sondage réalisé en ligne du 29 au 30 juin sur un échantillon représentatif de 1024 Français de 18 ans et plus. En partenariat avec: 

Déconfinement: la reprise de l'école aurait dû attendre septembre pour 76% des Français [SONDAGE

 

À voir également sur Le HuffPostMacron renoncera au Ceta si et seulement si…

Leave a Reply