La prime “Castex” de 100 euros sera-t-elle suffisante? On a calculé le coût de la hausse des carburants – L’Indépendant

Ce jeudi soir, Jean Castex a annoncé une prime exceptionnelle de 100 euros pour tous les Français qui perçoivent moins de 2000 euros par mois. Sera-t-elle suffisante pour compenser l’augmentation des prix à la pompe? L’Indépendant a fait le calcul.

Ce jeudi soir, au journal de 20h de TF1, Jean Castex a annoncé le blocage du prix du gaz sur toute l’année 2022 (et non plus jusqu’en avril) mais aussi une prime exceptionnelle de 100 euros versée une seule fois à partir du mois de décembre. 38 millions de Français y auront droit et elle concernera ceux (salariés ou non, retraités…) qui perçoivent moins de 2000 euros par mois.

Jean Castex a indiqué que l’augmentation du prix des carburants était, en moyenne de 80 euros, pour chaque Français. La prime de 100 euros devrait donc largement couvrir cette flambée soudaine. 

L’Indépendant a voulu vérifier ces chiffres et force est de constater que le Premier ministre a raison… sur les trois derniers mois. En moyenne, la flambée récente du prix des carburants coûtera, au total, 88 euros aux Français qui roulent au SP-95 et 73 euros à ceux qui utilisent des véhicules diesel.

Reste que cette augmentation ne reflète que la flambée des prix des trois derniers mois alors que les carburants avaient déjà connu une forte hausse depuis le début de l’année. En effet, entre janvier et juillet, le prix du SP-95 a grimpé de 20 centimes. Hausse qui n’a été “que” de 7 centimes entre juillet et mi-octobre.

Mêmes courbes pour le diesel qui a “pris” 16 centimes de hausse entre janvier et juillet et 12 centimes d’euros entre juillet et mi-octobre.

 

Plus de 200 euros de hausse depuis janvier

Depuis le début de l’année, la hausse moyenne est donc nettement supérieure aux 100 euros de la prime puisque, depuis le 1er janvier, le SP-95 a déjà coûté 232 euros de plus aux Français alors que le diesel leur est revenu 199 euros plus cher.

Reste donc à espérer que la hausse des prix des carburants sera plus limitée d’ici à la fin de l’année qu’elle ne l’a été ces dernières semaines. L’accueil que feront les Français aux 100 euros de la prime “Castex” se joue-là.

Méthodologie

Pour calculer le montant moyen de l’augmentation des prix des carburants, nous avons considéré qu’un Français parcourait en moyenne 14.000 kilomètres par an, chiffre annoncé par Jean Castex, lui-même, ce jeudi soir.

De plus, des données récentes estiment que la consommation moyenne des véhicules étaient de 7,31 litres pour 100 km pour les véhicules roulant au SP-95 et de 6,07 l/100km pour les véhicules diesel.

En moyenne, donc, les véhicules au SP-95 dépenseront 1023 litres dans l’année et ceux aux diesels 850 litres.

Reste alors à faire le rapport entre le prix du litre de carburant et la moyenne de kilomètres parcourus selon la période étudiée.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *