Advertisements

La nouvelle mouture Linux Mint 19.3 fait parler d’elle

Spread the love
La nouvelle mouture Linux Mint 19.3 fait parler d'elle

Pendant que beaucoup d’entre nous se préparaient à célébrer les fêtes de fin d’année, Linux nous a offert la dernière version de son populaire bureau, Linux Mint “Tricia” 19.3. Cette version prend en charge trois interfaces de bureau Linux différentes : Cinnamon, MATE, et le léger Xfce.

La version complète de Linux Mint ne nécessite que 2 Go de RAM. Elle peut même fonctionner avec 1 Go de RAM et avec des processeurs 32 bits plus anciens. Vous aurez également besoin d’au moins 15 Go d’espace disque, bien que 20 Go soient recommandés. Enfin, vous aurez besoin d’une carte graphique et d’un moniteur qui supportent une résolution de 1024×768. En bref, vous pouvez faire tourner Mint sur n’importe quel PC que vous avez dans votre cave ou votre grenier.

Dans le détail, le nouveau Mint est basé sur Ubuntu 18.04.3 LTS et le noyau Linux 4.15.0-72. Etant donné que Mint 19.3 est également une version de support à long terme, elle sera supportée jusqu’en décembre 2023 tandis que son noyau par défaut a déjà été mis à niveau vers Linux 5.0.

publicité

Des fonctionnalités plus riches

La première chose que vous remarquerez à propos du nouveau Mint est l’icône d’avertissement dans votre barre d’état système. Ne vous alarmez pas pour autant : System Report vérifie désormais les problèmes potentiels à chaque démarrage de Mint, comme : un paquet de langue manquant, un codec multimédia, un pilote matériel mis à jour, ou une nouvelle version de Linux Mint. Il suffit de cliquer sur la mini icône et Mint vous fera savoir ce qui manque ou ce qui est nouveau, et vous guidera pour obtenir la dernière et la meilleure mise à jour.

Une autre petite fonctionnalité agréable est que vous pouvez maintenant régler les préférences du gestionnaire de fichiers de Nemo. Vous pouvez configurer les actions que vous voulez voir dans le menu contextuel. L’interface de Cinnamon, Cinnamon 4.4, présente de nombreuses petites améliorations. Si vous avez un moniteur High Dots Per Inch (HiDPI), Mint le supporte maintenant bien mieux. 

En parlant de performances fluides, la machine principale sur laquelle a été testée cette version Mint 19.3 était une tour Lenovo millésime 2011 fonctionnant sur un processeur Intel Pentium Sandy Bridge 2.6 GHz Dual Core avec 6 Go de RAM… Loin d’être une foudre de guerre. Malgré cela, Mint a très bien fonctionné sur ce PC vieux de presque dix ans. Si vous voulez tirer le meilleur parti d’un PC obsolète, vous trouverez difficilement mieux que Mint.

De nouvelles applications

Les applications intégrées sont assez conviviales. Gimp – excellent programme d’édition d’images, mais difficile à appréhender, surtout au départ – a été remplacé par le nouveau Drawing, bien plus simple d’utilisation. Mais ne vous inquiétez pas, si vous voulez Gimp, vous pouvez facilement l’ajouter avec le simple “Software Manager”. Les applications de lecture vidéo Xplayer et VLC ont également été remplacées par Celluloid – l’ancien lecteur multimédia MPV de GNOME remis au goût du jour. Bien sûr, vous pouvez aussi installer Xplayer et VLC si vous le souhaitez.

L’un des grands mythes de Linux est qu’il est difficile d’installer des programmes. Détrompez-vous. Software Manager rend l’installation de logiciels accessible en un clic. Invisible pour l’utilisateur, Mint utilise maintenant les paquets Deb traditionnels et le nouveau Flatpak pour installer les applications.

Reste que vous n’aurez peut-être pas besoin d’installer quoi que ce soit. Mint se révèle en effet prêt à l’emploi avec une foule de programmes populaires. Ceux-ci incluent Firefox 71 pour la navigation web, LibreOffice 6.0.7 pour les tâches bureautiques et Thunderbird 60.9 pour la gestion des e-mails.

Quelques points noirs subsistent

Mais il n’y a pas que de bonnes nouvelles… Il faut notamment signaler que Mint, à cause d’un problème de régression sous-jacent avec le serveur de fichiers Samba, a toujours des problèmes de connectivité avec les partages de fichiers Windows. Pour contourner ce problème, vous devez éditer manuellement le fichier /etc/samba/smb.conf en tant qu’utilisateur root et ajouter les lignes suivantes sous “workgroup = WORKGROUP” dans la section “[global]” :

name resolve order = bcast host lmhosts wins
protocole max. du client = NT1

Bien qu’il existe une solution pour contourner ce défaut, c’est dommage pour cet OS qui faisait jusque-là un sans faute. Si vous utilisez déjà Linux Mint 19.x ou une version plus récente, vous pouvez automatiquement passer à la dernière version. Il suffit d’exécuter Update Manager > Edit > Upgrade To Linux Mint 19.3 “Tricia” et vous serez prêt à utiliser cette nouvelle mouture. Comme toujours, pensez bien à sauvegarder votre système avant la mise à jour. L’utilisation du TimeShift intégré de Mint ou l’outil de sauvegarde de Mint pour cette tâche est fortement recommandée à cet effet.

Source : ZDNet.com

Advertisements

Leave a Reply