Advertisements

La mort de Windows 7 ne profite pas à Linux mais à Windows

Spread the love

La mort de Windows 7 est considérée comme une belle occasion pour le monde Linux. Beaucoup espèrent qu’une partie de ses utilisateurs décideront de franchir le pas en abandonnant l’univers de Windows.

De coté de Microsoft les utilisateurs de Windows 7 sont invités à mettre à niveau leurs PCs vers Windows 10 ou mieux d’acheter de nouveaux appareils pour tirer le meilleur de ce système d’exploitation.  Cette recommandation est devenue un argument en faveur de Linux capable de fonctionner sur des appareils anciens. En parallèle d’importants efforts ont été fait pour améliorer la convivialité et la simplicité des grandes distributions. Certaines proposent même des environnements familiers afin d’aider les anciens utilisateurs de Windows a franchir le pas.

Windows 7, Canonical invite ses utilisateurs à tester Ubuntu

La disparition de Windows 7 est donc un « bon moment » pour Linux. Malheureusement la réalité est différente.

Windows domine le monde du PC de bureau et rien ne change

Les dernières statistiques de NetMarketshare le confirment. Malgré les nombreuses initiatives pour convaincre de passer du côté de Linux, la majorité des utilisateurs choisissent de rester dans l’univers de Microsoft.

En décembre 2019, Windows contrôlait 88,70% du marché des PC de bureau contre 1,51% pour Linux. À la fin du mois de janvier rien n’a changé.  Windows représente 88,14% et Linux 1,47%. Le seul environnement gagnant est macOS qui grimpe doucement de 9,15% à 9,74%.

Ces chiffres montrent que la mort de Windows 7 n’a pas permis de faire évoluer l’image de Linux auprès du grand public. Pire elle semble se dégrader. Il y a un an, Windows fonctionnait sur 86,23 % des ordinateurs de bureau contre 2.45% pour Linux. La disparition de Windows 7 n’a donc que renforcer la présence de Windows.

Il y a peu de chance pour que des changements se produisent dans les années à venir. Microsoft est seul sans aucune concurrence avec en main un Windows 10 qui ne cesse de prendre de l’importance. Windows 8.1 sera abandonné en 2023. Sa disparition n’aura probablement aucun impact. Il ne représente aujourd’hui que 3 % du marché.

Linux va devoir continuer à travailler son image afin de s’adresser au plus grand nombre et pas seulement aux plus aventureux d’entre nous. Les améliorations des grandes distributions comme Ubuntu vont dans le bon sens. La convivialité et la simplicité permettent de cibler les débutants issus du monde Windows.

Advertisements

Leave a Reply