La mise au rebut d’Internet Explorer est une « étape importante » pour Microsoft

La mise au rebut d'Internet Explorer est une

À environ trois mois du retrait officiel d’Internet Explorer sur Windows, Microsoft a présenté quelques améliorations clés apportées au mode Internet Explorer dans Edge.

Microsoft a annoncé en mai dernier qu’elle retirerait l’application de bureau IE11 pour la plupart des versions de Windows 10 le 15 juin 2022, à l’exception des applications de bureau Windows 10 Long Term Servicing Channel (LTSC) ou Server Internet Explorer 11 « sur le marché ».

Le nouveau navigateur de Microsoft est Edge, basé sur Chromium, qui possède un mode Internet Explorer, conçu pour assurer la compatibilité avec les sites et les applications basés sur Internet Explorer.

Le mode IE de Microsoft Edge est pris en charge au moins jusqu’en 2029 pour donner aux développeurs web huit ans pour moderniser les applications existantes et éventuellement supprimer le besoin du mode IE, déclarait Microsoft l’année dernière. Mais la prise en charge d’Internet Explorer au sein de Windows se termine toujours le 15 juin et, cette date approchant, Microsoft a abordé les problèmes liés au mode IE dans Edge dans les scénarios futurs où Internet Explorer a été désactivé.

publicité

Des mises à jour pour aider à la transition

Depuis mai dernier, les développeurs ont fait part de leurs commentaires, ce qui a conduit Microsoft à « restaurer les appels d’objets COM d’IE et à mettre en œuvre le partage bidirectionnel des cookies », indique Microsoft dans un billet de blog. « Le retrait d’IE est une étape majeure de la transformation numérique pour tous ».

Le modèle COM (Component Object Model) de Microsoft est un système distribué permettant de créer des composants logiciels binaires pouvant interagir. Microsoft note que de nombreux développeurs ont construit des apps et des flux de travail qui font appel aux objets COM d’IE comme éléments essentiels de leur fonctionnalité. « L’exécution de ces scénarios à l’aide d’IE, ou d’une combinaison d’IE et de Microsoft Edge avec le mode IE, fonctionnait comme prévu – mais une fois qu’IE autonome a été désactivé, certains de ces scénarios se sont cassés par inadvertance », indique Microsoft.

Sur les dernières mises à jour de Windows 11 et Windows 10, les objets COM d’IE « ont été restaurés à leur fonctionnalité d’origine et continueront à fonctionner après la désactivation de l’application de bureau IE11 ».

L’autre grand changement est que les cookies partagés entre les sessions en mode IE et les sessions Microsoft Edge sont désormais bidirectionnels, ce qui permet aux développeurs de définir manuellement les cookies pour partager les informations de session dans les deux sens. C’est un problème pour les workflows qui sautent entre les sites modernes et anciens. « La définition de sites neutres déverrouille les scénarios [Single Sign On] pour partager les informations d’identification entre les moteurs et les sites, et maintenant vous pouvez définir les cookies pour partager les informations de session de manière bidirectionnelle également », note Microsoft.

Microsoft explique le problème : « Auparavant, les cookies en mode IE transmettaient les informations de session des sites utilisant le moteur moderne aux sites utilisant le moteur ancien, mais il n’en allait pas de même pour l’inverse. Le fait que les cookies partagent des informations dans les deux sens devient particulièrement important à mesure que vous modernisez pour un mélange plus important de sites modernes et anciens. »

Source : ZDNet.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *