La mère d’Elon Musk révèle pourquoi il a dû recommencer un test d’informatique

Spread the love

Aux yeux de votre maman (et de votre papa), il est probable que vous n’ayez jamais tort et que vous soyez un surdoué, peu importe les erreurs que vous puissiez faire. Vous n’y pouvez rien, c’est souvent comme ç. Un situation résumée à merveille par l’écrivaine américaine Pam Brown.

L’amour d’une maman, c’est la conviction que ses poussins sont des cygnes ; ce qui est la meilleure façon de donner du moral à des enfants qui sont convaincus d’être de vilains petits canards.

Et cette situation semble se confirmer aussi bien pour le commun des mortels que pour Elon Musk. La mère du patron de Tesla et de SpaceX a livré une charmante anecdote sur son compte Twitter.

Elon Musk trop fort pour un test d’informatique

La scène se déroule un peu plus tôt dans la semaine. Alors que le dernier prototype de Starship n’a pas encore explosé, Maye Musk, la mère d’Elon Musk s’exprime sur son compte Twitter, cliché à l’appui.

J’ai retrouvé ton test d’aptitude informatique de quand tu avais 17 ans. Si je me souviens bien, ils ont eu besoin de te tester à nouveau parce qu’ils n’avaient jamais vu un aussi bon résultat. Ce n’est pas une surprise que tu sois un aussi brillant ingénieur.

Le tout ponctué d’un hashtag “Proud Mom” (Maman fière).

Su le document, on peut aussi lire que ce responsable du service concerné à l’université de Prétoria (Afrique du Sud) salue des résultats “exceptionnels” de la part d’Elon Musk. Il avait en l’occurrence un A+, qui correspond à la note la plus élevée dans le système de anglophone. Sans surprise, cette publication a provoqué de très nombreuses réactions de la part des internautes, qui jalousent un peu le patron de Tesla et SpaceX.

Pour le reste rassurez-vous, Maye Musk semble être une mère très classique. Ainsi, elle n’hésite pas à dévoiler des photos d’enfance ou d’adolescence d’Elon Musk sur les réseaux sociaux. Un peu comme la nôtre qui ressort l’album photo avec nos premiers pas dès qu’elle en a l’occasion.

Leave a Reply