La Maison-Blanche de Trump en pleine crise de nerfs – Le Figaro

Spread the love

RÉCIT – Sur la défensive après un retrait de Syrie condamné jusque dans son propre camp, le président menacé de destitution se déchaîne contre les démocrates.

La présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, face à Donald Trump, lors d’une réunion sur la Syrie, à la Maison-Blanche, le 16 octobre.
La présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, face à Donald Trump, lors d’une réunion sur la Syrie, à la Maison-Blanche, le 16 octobre. WHITE HOUSE/VIA REUTERS

L’atmosphère politique à Washington n’a jamais été aussi volatile. Depuis un mois, l’affaire de l’«Ukrainegate» déstabilise de façon inédite la présidence Trump et la procédure de destitution exceptionnelle lancée contre lui déchaîne les passions. Le retrait précipité des forces spéciales américaines du nord de la Syrie, décidé sans préavis par Trump, et qui a permis l’offensive éclair de l’armée turque contre les Kurdes du Rojava, est venu ajouter à l’impression de désorganisation d’une Administration soumise aux foucades d’un président fantasque et isolé. Mais si les attaques des démocrates deviennent de plus en plus virulentes, les républicains ne montrent guère, jusqu’à présent, de signes d’un possible lâchage de leur président.

Dans la capitale fédérale, les échanges entre les représentants des deux partis sont devenus plus acrimonieux que jamais, effet amplifié par les chaînes d’information en continu et les réseaux sociaux. Les rares contacts directs entre la Maison-Blanche et la

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 83% à découvrir.

PREMIUM

Abonnez-vous pour 1€ seulement

annulable à tout moment

Leave a Reply