La justice suspend la peine d’Yvan Colonna, toujours dans le coma après son agression en prison – franceinfo

Cette demande était une des revendications des manifestants en Corse.
Article rédigé par

France Télévisions

Publié Mis à jour

Temps de lecture : 1 min.

La justice a accordé à Yvan Colonna, condamné à la prison à perpétuité pour l’assassinat du préfet Erignac, la suspension de sa peine, ont confirmé à France Télévisions une source judiciaire un de ses avocats, Sylvain Cormier, jeudi 17 mars. Ce dernier confirme que la suspension est accordée pour un motif médical, le pronostic vital d’Yvan Colonna étant engagé. Le nationaliste corse, qui est dans le coma, est hospitalisé à Marseille depuis son agression par un codétenu à Arles, le 2 mars.

Demandée par ses avocats, cette mesure était une des revendications des manifestants dont les rassemblements secouent la Corse depuis deux semaines. 

Cette suspension est une conséquence logique de l’hospitalisation d’Yvan Colonna, estimait sur France Inter Patrice Spinosi, avocat de sa famille : “A partir du moment où vous avez un état incompatible avec votre détention, votre peine peut être suspendue.” Si son état s’améliorait, le juge d’application des peines pourrait décider de l’incarcérer à nouveau.

Le 8 mars, le Premier ministre, Jean Castex, avait annoncé la levée du statut de “détenu particulièrement signalé” (DPS) d’Yvan Colonna, qui faisait obstacle à ses demandes de transfèrement dans une prison corse pour se rapprocher de sa famille. Trois jours plus tard, il avait pris une décision similaire concernant deux autres membres du commando Erignac encore emprisonnés, Alain Ferrandi et Pierre Alessandri.

Leave a Reply